Messages des internautes - Année 2017

Hongroise

Messages autres années

Cette page est destinée à mettre en ligne au fur et à mesure de leur réception les messages des internautes ayant contacté le webmaster. Les messages ne seront postés que s'ils revêtent un intérêt général et auront donc été approuvés comme tels par le webmaster. Il seront éventuellement dépersonnalisés, pour protéger l'anonymat de personnel servant au régiment pour des raisons évidentes de sécurité.

Dernière mise à jour : 1er octobre 2017

Enveloppe27 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Bonjour.

Voilà, les documents sont sous plis, je les posterai demain jeudi 28/09. La mémoire de mon aïeul va donc se retrouver dans le Bas-Rhin. Je crois qu'il aurait fait la même chose car cette période de sa vie militaire, il me l'a racontée maintes et maintes fois. Ses duels avec les officiers où il ne voulait pas perdre résumaient bien son caractère. A la fin de son service, il fut pressenti pour le bataillon de Joinville mais avec ses idées politiques bien ancrées à gauche, il refusa et reparti dans son village. En 1939, appelé pour faire la guerre, il fut fait prisonnier en juin 40 dans la forêt de GAUVILLIERS puis dans un stalag jusqu'en février 43. Il ne parlait pas de cette période. J'ai récupéré aussi photos et documents de cette époque. (J'ai plus de photos de lui que de moi durant mes trois années d'engagement). Grâce à lui, j'ai en ma possession des documents et des écrits qui partent de l'époque Napoléonienne jusqu'à la guerre d'Algérie.

J'ai ainsi pu écrire un livre sur ma famille qui débute en 1802, jusqu'à 2000, pour mon fils cadet.

Je vous souhaite une bonne journée et bonne réception.

Patrick Camedescasse.

Enveloppe26 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Félicitations, [...] !

Vous pouvez m'adresser les documents, que je vais analyser, classer et déposer dans la salle d'honneur à mon prochain passage, à mon adresse personnelle :

Gérard MASSONI
[... adresse ...]

Dans l'attente de vous lire.

G-A. MASSONI

Enveloppe26 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Monsieur,

Très attaché à mon régiment (que j’ai eu l’honneur de commander) et à tout ce qui touche à son histoire, c’est avec beaucoup d’émotion que je lis votre mail et votre proposition. C’est vraiment très gentil de votre part et de celle de vos enfants que d’offrir ces photos et documents au Régiment. Je suis persuadé que le chef de corps, que je connais bien (il a été l’un de mes capitaines) et que je vais informer sera lui aussi très honoré. L’officier traditions, le Chef d’Escadrons ® Gérard-Antoine Massoni, docteur en histoire et « conservateur » de notre salle d’honneur (en copie de ce mail) saura mettre les souvenirs de votre grand-père en valeur dans notre salle d’honneur et, comme vous le dites si bien vous-même, ce sera l’endroit idéal pour que ces documents continuent de vivre, avec le souvenir de votre grand-père.

Vous pouvez dans un premier temps me les envoyer, je vais les scanner pour qu’ils puissent figurer sur le site (notre musée virtuel) où vous pourrez aussi les voir, tout comme vos enfants, je vais me charger de les mettre en valeur. Une fois fait je les fais parvenir au régiment par l’intermédiaire du Chef d’Escadrons Massoni. Peut être aurez vous l’occasion un jour de les voir « in situ » si vous passez à Haguenau.

Donc,
Monsieur [... adresse...],

Très cordialement avec tous les remerciements des Hussards de Chamborant.

2e Régiment de Hussards Logo de l'Amicale

[...],
Ancien chef de corps [.... , ....]
Créateur et Webmaster du site de l'Amicale

Enveloppe26 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Bonjour Monsieur.

Pour faire suite à nos messages, je vous propose après consultations et accords de mes enfants de vous donner tous les documents et toutes les photos relatives à la vie militaire de mon grand-père. Je sais qu'ils seront en de bonnes mains, le musée sera l'endroit idéal pour que ces documents continuent de vivre. Vous pouvez si vous le désirez me téléphoner pour quelques renseignements ou légendes des photos.

Dès que vous m'aurez donné l'adresse postale pour envoi des documents, je vous les ferai parvenir.

Cordialement.

P.Camedescasse.

Enveloppe26 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

[...],

Si possible il faut demander des documents avec une définition au minimum de 300 PPI pour espérer une bonne qualité d'agrandissement.

Dans l'attente des documents cités en référence.

Très cordialement

Gérard-A. MASSONI

Enveloppe26 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Monsieur,

Merci de votre mail, nous sommes bien entendu très intéressés par des scans des documents de votre grand-père pour la Salle d'Honneur (nous les ferons tirer s'il sont de suffisamment bonne résolution) mais aussi pour le site dont je suis le webmaster, sorte de salle d'honneur virtuelle ouverte au plus grand nombre.

2e Régiment de Hussards Logo de l'Amicale

Très cordialement

[...],
Ancien chef de corps [.... , ....]
Créateur et Webmaster du site de l'Amicale

Enveloppe25 septembre 2017

Carte postale souvenir du 2e Régiment de Hussards à Tarbes post WW1

Bonjour.

Mon grand-père Pierre Lamarque, né en 1900, a fait son service militaire de 1920 à 1922 au 2° hussards à Tarbes. Je possède son livret militaire, son certificat de bonne conduite ainsi que son diplôme de Brevet de Prévôt d'escrime dont il était très fier. J'ai également une dizaine de photos de cette époque. ( Les documents sont bien sûr les originaux.) Si vous êtes intéressés par ces documents, je peux vous les scanner.

Cordialement

Patrick Camedescasse

Enveloppe4 septembre 2017

Bonjour et merci par avance pour votre réponse….

A quel numéro pouvons-nous vous joindre ? Nous voudrions venir visiter la salle d’honneur du régiment idéalement le dimanche 17 septembre (si vous êtes ouverts), ou le samedi 16 septembre.

Un grand merci,

I L

NDW : transmis à l'OSA du régiment pour réponse mais la Salle d'Honnuer, hormis certaines occasions très particulières (Portes-Ouvertes essentiellement), n'est pas ouverte au public ... surtout le week-end.

Enveloppe2 septembre 2017

[...],

Je viens de récupérer des photos prises par l'ECPA, à l'occasion de la remise du premier AMX 10 RC au 2e Hussards le 20 décembre 1979 (photo ECPA F 79413 L- d'après les indications portées au dos des photos, le reportage comporte au moins 30 photos).

Il s'agit d'une série de 8 photos, provenant de la succession d'Yvon Bourges, ministre de la Défense à l'époque (elles sont dans une enveloppe marquée "Monsieur le Ministre - Bureau des Aides de Camp").

Je vous adresse 5 des 8 photos (les 3 autres sont une photo d'AMX 10 RC et deux photos de groupes où l'on voit principalement Yvon Bourges et Alain Peyrefitte (à l'époque Garde des Sceaux).

Pour la première photo, le colonel du 2e RH doit être le colonel Rimaud : les photos 2 et 3 sont les plus surprenantes avec Yvon Bourges, puis Alain Peyrefitte en tourelle...

[...],

CES (R) Gérard-A. MASSONI

Notes
- (à l'intention des "plus jeunes") : La présence du garde des Sceaux, Monsieur Alain Peyreffite, est liée au fait qu'il était également le maire de Provins.
- le chef de corps est bien le Colonel Bertrand Rimaud (cette photo figure dans l'ouvrage sur les Hussards sorti quelques années plus tard 1990
- le personnel au pied du 10RC en tenue "peu militaire" (casque) est, a priori, le pilote (civil de la défense) de la Section Technique de l'Armée de Terre)
- le sous-officier au premier rang à gauche dans la garde au drapeau ressemble à l'ADJ PINHO-TEIXEIRA (sous-offficier transmissions) Qui peut confirmer ? En reconnaissez vous d'autres ?

2e Régiment de Hussards Sourdun - Provins - Remise du 1er AMX 10 RC par Monsieur Yvon Bourges en présence Monsieur Alain Peyreffite Garde des Sceaux et Maire de Provins, Colonel Bertrand Rimaud, chef de corps le 20 dcembre 1979 2e Régiment de Hussards Sourdun - Provins - Remise du 1er AMX 10 RC par Monsieur Yvon Bourges en présence Monsieur Alain Peyreffite Garde des Sceaux et Maire de Provins, Colonel Bertrand Rimaud, chef de corps le 20 dcembre 1979 2e Régiment de Hussards Sourdun - Provins - Remise du 1er AMX 10 RC par Monsieur Yvon Bourges en présence Monsieur Alain Peyreffite Garde des Sceaux et Maire de Provins, Colonel Bertrand Rimaud, chef de corps le 20 dcembre 1979 2e Régiment de Hussards Sourdun - Provins - Remise du 1er AMX 10 RC par Monsieur Yvon Bourges en présence Monsieur Alain Peyreffite Garde des Sceaux et Maire de Provins, Colonel Bertrand Rimaud, chef de corps le 20 dcembre 1979 2e Régiment de Hussards Sourdun - Provins - Remise du 1er AMX 10 RC par Monsieur Yvon Bourges en présence Monsieur Alain Peyreffite Garde des Sceaux et Maire de Provins, Colonel Bertrand Rimaud, chef de corps le 20 dcembre 1979

Enveloppe26 août 2017

[...],

Un petit document intéressant du 7 octobre 1799 (15 vendémiaire an VIII), contre-signé par le général (futur maréchal d'Empire) Michel NEY le 9 octobre 1799 (17 vendémiaire an VIII) - sa signature indique son appartenance à la franc-maçonnerie.

Certificat du 2e Régiment de Hussards 7 octobre 1799 (15 vendémiaire an VIII) signé Général Ney
Télécharger le pdf

Il s'agit d'un certificat signé par le conseil d'administration du 2e Hussards :

... " les membres composant le conseil d'administration du dit Régiment assemblé cejourd'hui, le citoyen BARBIER, chef de brigade, Président n[omm]é, leur ayant donné communication d'une réclamation faite par le lieutenant SCHERER, a[d]ressée au citoyen NEY, général en chef et a lui renvoyé par ce dernier, tendante à obtenir un examen à l'effet de s'assurer s'il scait lire et écrire en français et par conséquent réunit les qualités requises par la loi pour obtenir de l'avancement, le dit citoyen SCHERER ayant été appellé, le conseil lui a donné à lire des lettres de diverses écritures, et lui a dicté quelque chose à écrire, il est résulté de son examen qu'il n'a pu parvenir à lire même en eppelant, et qu'il n'a pu écrire intelligiblement, ce que nous attestons sans aucune partialité ...

on trouve les signatures :

le brevet concerne le lieutenant Jacob SCHER[R]ER qui restera au régiment...comme lieutenant.

[...],

Gérard-A. MASSONI

Enveloppe10 mai 2017

[...],

Après la tentative ratée d'acquisition en vente publique à Caen, d'une photo dédicacée de Charles Nungesser (carte poste encadrée, représentant Nungesser en uniforme de capitaine d'aviation, signature autographe de 1919), j'ai réussi à mettre la main sur une très bonne photo de Nungesser avec son képi de sous-lieutenant du 2e Hussards, devant son avion, avec une signature autographe du 2 octobre 1917...les décorations portées par Nungesser correspondent bien à l'automne 1917 - 15 citations à l'ordre de l'armée et 2 étoiles sur sa croix de guerre, il a été nommé sous-lieutenant en avril 1917, il sera nommé lieutenant le 29 septembre 1917...et grièvement blessé dans un accident de voiture le 8 octobre 1917 (mâchoire brisée).

Cette photo est bien plus intéressante que le premier document et le prix est pratiquement dans la limite autorisée (400 € + les frais du commissaire priseur et du site Inter-enchère).

La photo est légèrement insolée, d'une taille supérieure à une carte postale classique, la signature est bien marquée - avec même une microscopique griffure du papier due à la plume du stylographe (le document "octobre 1917" est légèrement travaillé pour accentuer les contrastes).

Ce document a été publié dans un ouvrage sur l'aviation. Il ne me reste plus qu'à trouver un cadre digne de ce document pour la salle d'honneur.

CES (R) Gérard-A. MASSONI

Photo du Sous-Lieutenant Nungesser dédicacée képi 2e Régiment de Hussards 1917 Dos Photo du Sous-Lieutenant Nungesser dédicacée képi 2e Régiment de Hussards 1917 Photo du Sous-Lieutenant Nungesser dédicacée képi 2e Régiment de Hussards 1917 contrastée

Enveloppe20 avril 2017

Mon adjudant-chef,

Mille merci. Je ne suis pas sûr de reconnaître le Colonel Chanoine ... quoique, il faudrait que je lui demande s'il connaît ne serait-ce que le recueil en question) Etant moi même caricaturiste j'apprécie ... il faudrait que je ressorte mes caricatures de Chamborant .... vous m'y faites penser !

Pour ce qui est de l'opuscule (BD) je suis bien entendu preneur mais je pense, bien qu'ancien de Sidi Brahim moi-même (où j'étais adjoint de 1991 à 1992) que je le transmettrai par la suite au Chef d'Escadrons (R) Massoni, l'officier Traditions .... car il n'est pas sûr que le régiment en ait un !

M RENARD

Enveloppe20 avril 2017

NDW : Mail de l'Adjudant-chef J Emel, ancien Chamborant à Orléans

Caricature par le CES FUNKE extraite recueil 1984 1986 EAABC SAUMUR - peut être CES CHANOINE - ancien CDU de Sidi-Brahim 1981-1983 2e Régiment de Hussards - Entrée du quartier de SONIS à Orléans le jour des portes ouvertes Caricature par le CES FUNKE extraite recueil 1984 1986 EAABC SAUMUR - peut être CES CHANOINE - ancien CDU de Sidi-Brahim 1981-1983

J'ai en ma possession 2 exemplaires de cet opuscule, je peux vous l'offrir si vous le désirez et si vous me donnez une adresse postale pour vous l'envoyer.

NDW : le webmaster a bien reçu ce document et le transmettra au Régiment pour la Salle d'Honneur s'il n'existe pas. Un scan en pdf devrait également être mis en ligne dès que possible.

[...]

JML

Enveloppe11 mars 2017

Hussard de 1ère Classe du 2e Régiment de Hussards Nancy (garnison du 2e Régiment de Hussards entre 1878 et 1880)

[...],

C'est avec une réelle tristesse que j'ai appris le décès du colonel Huet : j'avais participé sous ses ordres à plusieurs exercices en terrain libre et j'en garde un excellent souvenir.

Dans un autre autre d'idée, je vous transmets une carte photo d'un hussard de 1ère classe du 2e, prise à Nancy, ce qui nous permet de dater ce document entre 1878 et 1880.

[...],

CES (R) Gérard-A. MASSONI

Enveloppe10 mars 2017

[...],

Quelle triste nouvelle.

Je me suis permis de fowarder votre mail à Martin CLAIRE et au col Rémi BOUZERAU qui le connaissaient également bien.

Quant au Général MICHEL, nous disposons de la même adresse mail sur laquelle il répond. Le régiment part demain pour l’exercice Chamborant et aura malheureusement pas la possibilité d’envoyer une délégation aux obsèques.

[...],

Lieutenant-colonel Stephan V.
Commandant en second du 2e régiment de hussards

Enveloppe9 mars 2017

Publié sur le site par "votre serviteur" en hommage au LCL Huet :

2e Régiment de Hussards - Le Colonel Bertrand Huet ancien chef de BOI (1995-1997) et commandant en second (1997-1998) décédé le 9 mars 2017 - photo de son profil LINKEDIN

2e Régiment de Hussards Retrouvailles en OPEX, le Colonel Bertrand Huet, sous-chef d'état-major de la MINUSCO, ancien chef de BOI (1995-1997) et commandant en second (1997-1998) et le Major Michel Boisseau, ancien officier d'échange - officier adjoint à Stockem de 1993 à 1994

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès des suites d'une longue maladie du Colonel Bertrand Huet, ancien chef de Bureau Opérations Instruction sous les ordres du Colonel Xavier Michel 1995-1997 puis commandant en second du Colonel Bertrand Ballarin 1997-1998.

Issu de l'Ecole Militaire Interarmes, officier de Légion, très fidèle à Chamborant, il nous adressait de temps en temps quelques clins d'oeil, souvenir de son temps au régiment, la dernière fois alors que chef d'état-major adjoint de la MINUSCO, il s'était retrouvé avec le Major Michel Boisseau, ancien officier adjoint à Stockem (après le transfert du parrainage canadien du 8e Hussards à sa dissoulution au "2" de 1993 à 1994).

Très expérimenté sur le plan opérationnel, retiré en Bretagne après quelques années africaines en fin de carrière, le Colonel Huet était Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite, Croix de Guerre des TOE, Croix de la Valeur Militaire, Officier de l'Ordre de l'Etoile Equatoriale (Gabon), Officier dans l'ordre de la reconnaissance des pays de la Communauté Economique d'Afrique Centrale, Medaille Militaire (Gabon) et diverses autres décorations Etrangères.

L'amicale et tous les Chamborant présentent à son épouse, à ses enfants et à ses petits-enfants leurs très sincères et affectueuses condoléances.

Enveloppe9 mars 2017

2e Régiment de Hussards - Le Colonel Bertrand Huet ancien chef de BOI (1995-1997) et commandant en second (1997-1998) décédé le 9 mars 2017 - photo de son profil LINKEDIN

[...],

Le Lieutenant-colonel Bertrand HUET ancien CBOI du COL MICHEL et C2 du COL BALLARIN est mort cette nuit des suites d'une longue maladie (Charcot ? TBC). J'étais à Saumur et je l'ai appris par le GDI de BARMON avec qui j'ai passé la journée. Mon adjoint Réserve ici à Rennes (où il est mort je crois) est de sa promo et doit me donner les éléments pour les obsèques qui devraient sauf erreur avoir lieu en Bretagne. Je transmettrai éventuellement.

Je mets un mot sur le site, le général de BARMON prévient le Colonel BALLARIN, je vais chercher les coordonnées du Général MICHEL - deux mails qui "trainent" sur mon ordinateur comme bouteilles à la mer d'ores et déjà - en principe deux adresse d'X qui sont "ad vitam" (mais je sais que le régiment a sinon) et je mets un "in memoriam" sur le site si possible dès ce soir.

Amicalement à tous deux (et aux autres)

Le webmaster

Enveloppe5 mars 2017

Bonjour [...],

Je viens de trouver dernièrement un exemplaire de l'ouvrage de l'abbé STAUB, Les derniers Chamborant à la dernière campagne contre la Prusse 1870-1871, Fontenay, 1873, 240 p. L'abbé Staub était l’aumônier du régiment dans les années 1865 : l'ouvrage porte sur la couverture de papier une dédicace manuscrite "au colonel Pollard du 8e Chasseurs, hommage de l'auteur, Staub".

Gouache naïve réalisée par le chef d’escadrons Duhesme lors de sa captivité à Aix-la-Chapelle entre 1870-1871. Avec dédicace : « au colonel Carrelet, souvenir du 16 août 1870 », charge du régiment à Gravelotte. Cadre 36 x 48 - Salle d'honneur du 2e Régiment de Hussards
Charge à Gravelotte du 2e Hussards

Lieutenant Guillaume Jean Marie Gaston Duhesme
Le lieutenant Gaston DUHESME
Source Military photos

Extrait référence à la gouache naïve réalisée par le chef d’escadrons Duhesme lors de sa captivité à Aix-la-Chapelle entre 1870-1871 dans le livre de l'Abbé Staub : Les derniers Chamborant page 229
Commentaire sur la goauche par l'Abbé Staub

Il est question page 229, d'un tableau représentant la charge du 2e Hussards à Gravelotte le 16 août 1870. On trouve une gouache (naïve) représentant le colonel CARRELET à la tête du régiment, avec à sa gauche l'adjudant-major GRISSELBRECHT et à droite le sous-lieutenant JUMELLE (photo en pièce jointe - ci-contre). Cette esquisse a été réalisée par le chef d'escadrons Guillaume Jean-Marie Gaston comte DUHESME (1833-1901), saint cyrien de la promotion de Turquie (1853-1855), qui participa à cette charge. Il fut chef de corps du 8e Dragons et général de division.

A mon prochain séjour au régiment, je vais me pencher avec plus d'attention sur cette pièce historique pour la remettre en valeur. (NDW : le Chef d'Escadrons (R) Massoni précise que cette gouache figure en effet dans les inventaires de la salle d'honneur du régiment).

Dans un autre ordre d'idée, il est question d'un lieutenant du régiment gravement blessé pendant cette charge, Eugène Nicolas Clément comte d'ASTANIERES (1841-1918), saint cyrien de la promotion (1861-1864), fut décoré de la légion d'honneur en juin 1871. Suite à ses graves blessures à la tête, il quitta l'armée pour devenir un sculpteur réputé. C'est à ce titre qu'il apparaît sur Wikipédia.

[...],

CES (R) Gérard-A. MASSONI

NDW : vous pouvez télécharger l'ouvrage de l'Abbé Staub sur Gallica, où directement ici (56 Mo)

Enveloppe9 février 2017

Quelques recherches approfondies sur Internet m'on permis de compléter les éléments sur la famille Bridoux et notamment le fils du chef de corps de Chamborant dont les éléments sont difficiles à trouver du fait de son parcours trouble.

Le général Bridoux Source pages persos sur Deux généraux politiques face à la collaboration

Le commandant Jean Bridoux fils du général Eugène Bridoux, ancien chef de corps du 2e Régiment de Hussards
Le Général de Corps d'Armée
Eugène Bridoux

Fils du premier général tué à l'ennemi au cours de la guerre 14-18, Eugène Marie Louis Bridoux, né à Doulon le 24 juin 1888, mène une belle carrière. A l'été 1938, il prend le commandement de l'Ecole militaire et d'application de la Cavalerie et du Train. Il n'y reste qu'un an, puisqu'à la déclaration de guerre, il est placé, le 2 septembre 1940, à la tête de la 41ème division d'infanterie sur le front du N.E. Il laisse sa famille dans l'hôtel du commandement, son successeur, le colonel Michon, continuant à habiter rue du Temple.

Il est fait prisonnier avec sa division, mais il est libéré en mars 1941, sur la demande de Fernand de Brinon, délégué général du gouvernement français dans les territoires occupés, successeur du général de La Laurencie. Ce fait n'a rien de confidentiel ; La Dépêche du Centre du 29 mars précise même que Bridoux a été libéré sur ordre du Führer, à la demande de Monsieur de Brinon. Ce dernier en fait aussitôt son second, en lui confiant, le 20 mars, le poste de Secrétaire général de la Délégation. Les deux hommes apparaissent comme étroitement liés pendant tout le cours de la guerre ; Brinon fait sûrement appel à Bridoux en connaissant ses choix politiques. Selon l'hypothèse la plus vraisemblable (mais non étayée par des textes), ils se connaissent depuis l'avant-guerre. Le journaliste Fernand de Brinon, ami d'Otto Abetz, était le vice-président et le principal animateur du Comité France-Allemagne, qui n'avait aucune continuité avec les rencontres pacifistes fondées dans l'esprit d'Aristide Briand, mais, qui, créé en novembre 1935, regroupait des amis de l'Allemagne nazie, même si ses Cahiers ne publient que des articles culturels plutôt anodins. Brinon agit comme un agent de la propagande hitlérienne (cf. ses textes dans Dominique Veillon, La collaboration. Textes et débats, Livre de poche, 1984, p. 44-47 ). Sans savoir jusqu'à quel point il s'est engagé, nous supposons que Bridoux a eu des relations avec ce Comité France-Allemagne.

Le général Bridoux ancien chef de corps du 2e Régiment de Hussards avec le colonel Hans Speidel, au centre, Fernand de Brinon et le général Otto von Stülpnagel, à l'occasion du décès accidentel du général Huntziger

En tout cas, il se montre constamment proche de Fernand de Brinon et très à l'aise dans les milieux collaborationnistes parisiens. Le voici sur le côté droit de la photo en conversation avec le colonel Hans Speidel, au centre, Fernand de Brinon et le général Otto von Stülpnagel, à l'occasion du décès accidentel du général Huntziger.

Il mène une belle carrière. Il devient secrétaire d'Etat à la Guerre dans le cabinet de Pierre Laval, constitué le 18 avril 1942 ; il est en même temps chef d'Etat-Major général de l'armée d'armistice ; il demeure constamment dans ce gouvernement, à ce détail près qu'il est rétrogradé au rang de sous-secrétaire d'Etat à la Défense nationale, à partir du 26 mars 1943.

Présenté comme « un ultra de la collaboration » par Jean-Pierre Azéma, il est prêt à aller beaucoup plus loin que Laval dans la voie de l'alliance avec l'Allemagne. En novembre 1942, quand les troupes du Reich envahissent la zone libre, il annule l'ordre de résister lancé par le général Verneau1.

1 NDW : Son fils Jean commandait l'escadron motorisé du 2ème Régiment de Dragons, stationné à Auch que le Colonel Schlesser avait lancé au devant des Allemands vers la ligne de démarcation. Il dû rentrer à Auch mais contrairement à ses camarades passés en Espagne ou ayant constitué les maquis dans le secteur, il ne suivit pas le serment à l'Etendard, au contraire (voir infra).

Il tente de reconstituer une armée qui serait au service des Allemands, qui se battrait sur le front russe et aussi contre les Anglo-saxons en cas de débarquement. Cette ambition aboutit à la création du 1er régiment de France. Sur les conseils de Benoist-Méchin, grand admirateur de l'armée allemande, il lance la Légion tricolore, destinée à enrôler les militaires licenciés de l'armée d'armistice et à les envoyer combattre à l'Est. Ces deux initiatives sont des échecs immédiats ; malgré son zèle pro-nazi, le général Bridoux ne parvient pas à inspirer confiance aux Allemands, qui continuent à se méfier d'une armée française disposant d'une certaine autonomie.

Il donne cependant l'exemple : Jean Bridoux, son deuxième fils, (NDW : erreur de l'auteur de la page, Jean est son fils ainé, né en 1911) s'est engagé dans la L.V.F., puis a commandé le 2ème régiment de grenadiers de la division Charlemagne, avec le grade de Sturmbannführer ( il est tué en 1945 à l'arrivée des Américains ).

Non seulement germanophile, Bridoux est aussi antisémite ; il limoge un officier de gendarmerie qui avait refusé de mettre ses hommes à la garde de Juifs déportés vers la zone Nord. Le général Weygand, qui était autant antiallemand qu'antianglais, l'aurait qualifié de « honte de la France », selon une affirmation souvent recopiée sur l'Internet, mais sans source précise.

Bridoux pousse jusqu'au bout sa logique pro-hitlérienne. Il s'enfuit à Sigmaringen et appartient à la fantomatique Commission dirigée par Fernand de Brinon ; il y reçoit le poste de Délégué à la protection des prisonniers de guerre.

Il est capturé en Autriche. Emprisonné à Paris, il s'évade du Val de Grâce le 6 juin 1947, peu après l'exécution de Fernand de Brinon. C'est donc par contumace qu'il est condamné à mort le 10 décembre 1948. Il a trouvé un asile auprès de Franco et il décède à Madrid le 6 juin 1955.

Les fils du Général Bridoux

Source : base généalogique Roglo (www.roglo.eu)

Le général Bridoux s'est marié le 28 décembre 1910 à la Cathédrale Saint-Louis de Versailles, avec Jeanne Suzanne Troupeau (1886-1975) , ils ont eu cinq enfants :

Les deux fils, comme leur père sonts Saint-cyriens

Le commandant Jean Bridoux fils du général Eugène Bridoux, ancien chef de corps du 2e Régiment de Hussards
Le Cdt Jean Bridoux

Jean Bridoux

(Eugène Jean Marie Bridoux)

Né le 16 novembre 1911 à Versailles (Yvelines) et décédé le 14 juillet 1945 à Eichstädt, Bavière (Allemagne)

Saint-cyrien de la promotion du Tafilalet 1931-1933, le Chef d'Escadrons Bridoux était :

Jean Bridoux
Waffen-Strümbannführer de SS

Source :Biographie in Waffen-SS Français volume 1 - officiers par Grégory Bouysse sur Google books

Nationalité : Français
N° SS : NA - Entre à la Waffen-SS le 01.09.1944

Promotions :

Capitaine / Hauptmann
Commandant / Major
Waffen-Strümbannführer der SS

Eugène Marie Jean Bridoux est né le 16 novembre 1911 à Versailles. C'est le fils du Général Eugène Bridoux1

Bridoux fils est un pur produit de Saint-Cyr, dans la branche cavalerie. Durant la bataille de France, il sert au sein du 10e régiment cuirassé (NDW = 10e Régiment de Cuirassiers 2), est blessé deux fois et reçoit la croix de chevalier de la Légion d’honneur.

Après un court séjour au centre de formation des cadres de la LVF à Montargis, Bridoux gagne Versailles le 1er septembre 1943, puis de là, embarque pour Kruszyna le 7 septembre. Après ses classes, il arrive en Biélorussie en novembre. D’abord affecté au 3e bataillon, il est nommé commandeur du 1er bataillon en novembre 1943, à la place de Bassompierre. C’est l’un des rares officiers d’active à s’être engagé à la LVF. Il est décoré de la Croix de fer de IIème classe, le 17 mars 1944.

Bridoux mène la glorieuse résistance de la LVF3, les 26-27 juin 1944, sur la rivière Bobr, contre des troupes soviétiques largement supérieures en nombre et en matériel. Un communiqué militaire soviétique parlera de « deux divisions françaises » ! En fait 600 hommes environ. Il est décoré de la Croix de fer de Ière classe, suite à son action à Bobr4.

Il décide de suivre ses hommes, lors du transfert de la LVF à la Waffen-SS. Nommé commandeur du "Waffen-Grenadier-Regiment der SS 58". Après la cérémonie de serment, le 12 novembre 1944, la brigade défile dans sa totalité à Wildflecken, avec Eugène Marie-Jean Bridoux ouvrant la marche. Mais, fin décembre 19445, suite à une visite de son père, il quitte brusquement Wildflecken le lendemain, sans avertir personne6, et part pour la délégation militaire française à Berlin. Les raisons de ce départ ne furent jamais connues7.

Capturé par les alliés, Eugène Marie-Jean Bridoux se serait suicidé le 14 juillet 1945, à la prison d’Eichstatt en Bavière, suite à une visite d’un ancien ami de Saint-Cyr, qui lui aurait fourni le pistolet. Des volontaires croiront plutôt qu’il fut exécuté sans jugement. Bridoux est enterré au cimetière de Treuchtlingen, en Allemagne.

Tombe du Commandant Jean BRIDOUX Cimetière St-Louis, canton F sud, 2ème ligne, Versailles (Yvelines)
Tombe de Jean Bridoux

NDW : On trouve sur Internet une tombe au nom de Jean Bridoux au cimetière Saint-Louis à Versailles, cimetière où est enterré son grand-père le général ... son corps aurait-il été depuis rapatrié par le famille ? ...

Notes :

[1] Qui fut successivement secrétaire général de la délégation du gouvernement français dans les territoires occupés, du 20 mars 1941 au 18 avril 1942 ; puis secrétaire d'état à la guerre, du 18 avril 1942 au 25 mars 1943 ; et enfin sous-secrétaire d'état à la défense nationale, du 26 mars 1943 au 20 août 1944. Réfugié en Allemagne, capturé en mai 1945, et interné en prison en France. Il s'en évade le 6 juin 1947, et s'enfuit en Espagne, où il mourra en 1955. Quand au père d'Eugène Bridoux(et donc grand-père de Jean) il fut l'un des premiers généraux français à être tué en 1914.
[2] Régiment commandé par un certain colonel De Gaulle ...
[3] Du moins une partie, environ 600 hommes, notamment du 1er Bataillon.
[4] Moins de dix hommes de la LVF furent décorés de la Croix de fer de 1ère classe : dont Edgard Puaud, Jacques Seveau, Lucien Gobion, Eugène Pané et Jean Neveux.
[5] Peut-être peu avant Noël.
[6] D'après Jean Mabire il avertit tout de même Edgard Puaud qui lui interdit d'emmener ses deux chevaux personnels avec lui.
[7] Est-il possible que son père l’ait convaincu de l’inutilité de continuer le combat ?

René Bridoux

(Victor Marie René Bridoux)

Né le 11 février 1913 à Saint-Hilaire-Saint-Florent (Maine-et-Loire) et décédé le 26 janvier 2009 à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine)

Saint-cyrien de la promotion Maréchal Joffre 1930-1932, René Bridoux était :

Au début de la guerre 39-45, il est capitaine au 8e RCC. Il est fait prisonnier et détenu à l'Offlag VI A, libéré, il sert au 1er Régiment de France, officier-adjoint du 3e bataillon(1943-1944), puis fait une carrière de DRH des Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.

Enveloppe1er février 2017

[...]

[...]

J-L EMEL

Présentation à l'étendard du 2e Régiment de Hussards à PATAY(45) Lt colonel MAISONNET chef de corps, Lt GOUTTIERE porte étendard. Adieu du Colonel ZWINGELSTEIN aux sous offciers de Chamborant en 1979, devant le mess sous-officiers - 2e Régiment de Hussards Orléans 1979 2e Régiment de Hussards Orléans - Peloton AML en démonstration aux portes-ouvertes au quartier de Sonis 2e Régiment de Hussards Orléans - Escadron Salmon (ECS) défilé au quartier de Sonis Officiers du 2e RH avant 1973 ; devant les frères bruns le colonel MENARD entouré de 2 officiers Saoudiens , à l'extrême doite le Chef d'Escadrons GELI (OSA) 2e Régiment de Hussards période Orléans - Défilé 14 juillet 1968 devant le général de GAULLE du 2e Hussards et du 7e Chasseurs deux régiments de DOT sur AML 2e Régiment de Hussards période Orléans - Défilé 14 juillet 1969 devant le Président Pompidou du  2e Hussards et du 7e Chasseurs (AML)

Enveloppe1er février 2017

Autocollant du 2e Régiment de Hussards
2e Régiment de Hussards - Gravure d'un Hussard de Chamborant époque 1792
2e Régiment de Hussards - Gravure d'un Hussard de Chamborant époque royale

DES PHOTOS INTERESSANTES DANS 100 ANS ??

PM : président des sous officiers en 1974 : Adjudant-chef, Pommier chevalier de la Légion d'Honneur, puis Adjudant-chef Caron, puis Major Leguay

Je vide mes tiroirs

[...],

J EMEL

Piquet d'honneur du 2e Régiment de Hussards au quartier de Sonis pour le Général de Montaudoüin, inspecteur de l'Arme Blindée Cavalerie Prise d'armes du 2e Régiment de Hussards à Patay (45) LCL Maisonnet, chef de corps, LTN Gouttière, porte-étendard 2e Régiment de Hussards - Escadron Gibard (ECS) 1979 2e Régiment de Hussards - Escadron Gibard (ECS) 1979 2e Régiment de Hussards - Escadron Gibard (ECS) 1979 2e Régiment de Hussards - Escadron Salmon (ECS) 1974 2e Régiment de Hussards Le Major Leguay, Président des sous-officiers en 1979 et Adjudant-chef Vanel, vice-président
Cliquez sur les images pour les afficher dans la visionneuse

Enveloppe29 janvier 2017

Article Aisne nouvelle janvier 2017 - Soldat Auguste Gout du 2e Régiment de Hussards fusilles par les Allemands en 1916

Fiche MPLF  - Soldat Auguste Gout du 2e Régiment de Hussards fusilles par les Allemands en 1916

Bonsoir,

Un chamborant honoré dans l'Aisne.

Le chamborant GOUT Marius, Auguste dit DUROCHER, né à ROUSSES, Lozère le 23/12/1894, fusillé par les Allemands à LEME(Aisne) le 06/01/1916.

(Réf :article de l'Aisne nouvelle du 28/01/2017 (ci-joint) - Site "Mémoire des hommes".

J Emel,
Adjudant-chef à Chamborant 74/79

Messages autres années

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés