Actualités passées ...

Un Chamborant nous a quittés

Mise à jour : 09 mars 2017

2e Régiment de Hussards - Le Colonel Bertrand Huet ancien chef de BOI (1995-1997) et commandant en second (1997-1998) décédé le 9 mars 2017 - photo de son profil LINKEDIN

2e Régiment de Hussards Retrouvailles en OPEX, le Colonel Bertrand Huet, sous-chef d'état-major de la MINUSCO, ancien chef de BOI (1995-1997) et commandant en second (1997-1998) et le Major Michel Boisseau, ancien officier d'échange - officier adjoint à Stockem de 1993 à 1994

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès des suites d'une longue maladie du Colonel Bertrand Huet, ancien chef de Bureau Opérations Instruction sous les ordres du Colonel Xavier Michel 1995-1997 puis commandant en second du Colonel Bertrand Ballarin 1997-1998.

Issu de l'Ecole Militaire Interarmes, officier de Légion, très fidèle à Chamborant, il nous adressait de temps en temps quelques clins d'oeil, souvenir de son temps au régiment, la dernière fois alors que chef d'état-major adjoint de la MINUSCO, il s'était retrouvé avec le Major Michel Boisseau, ancien officier adjoint à Stockem (après le transfert du parrainage canadien du 8e Hussards à sa dissoulution au "2" de 1993 à 1994).

Très expérimenté sur le plan opérationnel, retiré en Bretagne après quelques années africaines en fin de carrière, le Colonel Huet était Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite, Croix de Guerre des TOE, Croix de la Valeur Militaire, Officier de l'Ordre de l'Etoile Equatoriale (Gabon), Officier dans l'ordre de la reconnaissance des pays de la Communauté Economique d'Afrique Centrale, Medaille Militaire (Gabon) et diverses autres décorations Etrangères.

L'amicale et tous les Chamborant présentent à son épouse, à ses enfants et à ses petits-enfants leurs très sincères et affectueuses condoléances.

Décès du Général Jean Boÿ

Mise à jour : 20 janvier 2015

Le Colonel Jean Boÿ chef de corps du 2e Régiment de Hussards
Le Colonel Jean Boÿ
Chef de corps du 2° Hussards 1983 - 1985

Le Général Jean Boÿ, chef de corps de 1983 à 1985 est décédé lundi 15 janvier 2016 (annonce du Carnet du jour du Figaro et site de la Saint-Cyrienne), des suites d'une longue maladie, ses obsèques auront lieu vendredi 21 à Bordeaux.

Saint-cyrien de la promotion Maréchal Bugeaud (1958-1960), le général Boÿ a servi au Régiment Etranger de Cavalerie et restait très attaché à son temps passé à la Légion (cf. le clin d'oeil du "refrain du giron" intégré à sa sonnerie par l'Adjudant Eric Conrad, trompette-major sous commandement).

Il a commandé un escadron au Royal Dragons (1er Dragons) en 1967 - 1968 à Lure et également servi, plus tard dans sa carrière, comme adjoint-opérations du 2ème Corps d'Armée à Baden-Baden après son temps de commandement au 2ème Régiment de Hussards. Il a terminé sa carrière comme délégué militaire départemental en Seine et Marne, proche de Chamborant.

Passionné d'histoire et de son école de formation d'officiers, il s'est considérablement investi au sein de la Saint-Cyrienne comme administrateur, en rédigeant notamment de remarquables monographies à la mémoire de toutes les "promotions éteintes".

L'Amicale de Chamborant présente à son épouse et ses enfants, petits-enfants toutes ses condoléances les plus sincères et affectueuses des Hussards de Chamborant.

Le webmaster qui a croisé le Général Boÿ à plusieurs étapes de sa vie, de Lure dans sa toute jeunesse à Paris et Coëtquidan lors de "campagnes" auprès des jeunes promotions lors de ses deux années à l'Ecole de Guerre, vous propose en son honneur de faire sonner :

" La Boÿ "
Marche écrite par l'ADJ Eric Conrad - Trompette Major

Journées de la Cavalerie

Mise à jour : 19 octobre 2015

Journées de la Cavalerie 2015 - Cour des Invalides - L'étendard de l'Ecole de Cavalerie, le chef de corps de l'Ecole de Cavalerie, le Général de Corps d'Armée Arnaud Sainte-Claire Deville, commandant les forces terrestres, le Général d'Armée Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, le Général Patrice Dumont Saint-Priest, commandant l'Ecole de Cavalerie, Le Général de Corps d'Armée(2S) d'Anselme, président de l'UNABCC
Les autorités devant l'étendard de l'Ecole de Cavalerie
Source : site Armée de Terre

L'Etendard des hussards de Chamborant était dimanche 11 octobre dans la cour des Invalides avec l'essentiel des drapeaux et étendards de la Cavalerie. Le commandant en second y représentait le chef de corps.

Comme tous les ans à cette époque de l'année, en amont des "Ateliers de la Cavalerie", journées de réflexion sur notre Arme organisées par l'Ecole de Cavalerie, cette dernière organisait en union avec l'Union de l'Arme Blindée Cavalerie Chars de Combat UNABCC la partie mémorielle de ces deux jours en appelant à se souvenir de nos anciens Morts pour la France et des décédés de l'année. Cette journée comportait :

Sous un soleil radieux et sous l'oeil de très nombreux touristes, malgré les nécessaires mesures de sécurité, au son des trompettes de la Musique de l'Arme Blindée Cavalerie revêtue de ses tenues de hussards, les jeunes lieutenants la 2ème Division en tenue de tradition, rendaient les honneurs aux emblèmes entrés successivement dans la cour des Invalides, marquant ainsi le lien entre les jeunes ayant choisi de servir dans la Cavalerie et leurs anciens.

Présidant cette cérémonie, le Général d'Armée Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées et de fait le cavalier en activité occupant le poste le plus élevé, devant l"étendard de l'Ecole porté à cheval, faisait commandeur de la Légion d'Honneur le Général de Corps d'Armée Michel Yakovleff, Deputy SACEUR, et décernait trois Croix de la Valeur Militaire à des cavaliers s'étant illustrés sur les théâtres d'opérations.

Le Général Patrice Dumont Saint Priest, remettait à son tour trois Médailles de la Défense Nationale avec citation puis prononçait un très bel ordre du jour à la gloire de la Cavalerie d'hier et de demain que vous pouvez lire ci-contre.

Chamborant change de chef

Mise à jour : 14 juillet 2015

Le Lieutenant-Colonel Millet-Taunay défile à la tête du 2° Régiment de Hussards

C'est le samedi 27 juin dernier que s'est déroulée la passation de commandement entre le Colonel Ronan Haicault de La Regontais et le Lieutenant-Colonel Jean Hilaire Millet-Taunay, au quartier Estienne d'Oberhoffen en présence de nombreuses personnalités dont 10 anciens chefs de corps. Votre webmaster en pleine mutation n'a malheureusement pas pu se joindre à cet aéropage et le regrette bien1.

Le Lieutenant-Colonel Millet-Taunay n'est pas un inconnu puisqu'il a non seulement effectué la totalité de son parcours en corps de troupe au sein du régiment de lieutenant à capitaine commandant ; il est à ce titre le premier chef de corps breveté chef de patrouille de recherche profonde ; mais il est aussi pour des raisons diverses et assez exceptionnelles dues aux parcours des uns et des autres anciens du régiment de sa génération, le chef de Bureau Renseignement Opérations Instruction sortant.

Le Colonel de La Regontais quitte le 2° Régiment de Hussards, salué par son chef opérations et successeur

A ce titre il connaît parfaitement le régiment et notamment les dernières évolutions puisqu'il sert à nouveau depuis deux ans à Chamborant, l'ayant quitté à la fin de son temps de commandement de Stockem en 2006.

Le Lieutenant-Colonel Millet-Taunay arborant le béret brun des Chamborant

Le Colonel de La Regontais rejoint cet été la Direction de Renseignement militaire, un employeur averti des Chamborant sur les nombreux théâtres d'opérations. Vous noterez sur les photos l'ancrage de notre cher béret brun comme coiffure de tradition, validée par le CEMAT, grâce à l'action déterminante du chef de corps sortant il y a un an, après les péripéties bien connues des plus anciens.2.

1 - Vous excuserez à ce titre les quelques retards dans les mises à jour du site également liés à ce changement de poste et de garnison ... il faut bien que les cartons se fassent.
2 - La première (et dernière) apparition officielle du béret brun lors d'une passation de commandement s'était faite lors de la prise d'armes de 2005 en présence de nombreuses autorités. Il avait par la suite été retiré suite à l'action lâche et jalouse d'aucuns.

Exercice de l'Escadron Stockem dans Haguenau

Mis en ligne le 25 janvier 2014

Dernières Nouvelles d'Alsace - Exercice 4° Escadron du 2° Hussards dans les rues d'Haguenau 2014
Cliquez pour zoomer
ou ici pour lire le pdf

Logo de l'operation Serval

Les Dernières Nouvelles d'Alsace relatent cette semaine un exercice ayant eu lieu dans Haguenau par les hussards du 4ème Escadron (Stockem), mettant en oeuvre un certain nombre de savoir faire du régiment partiqués sur l'ensemble des théâtres d'opération sur lesquels le régiment est engagé.

Le 4ème Escadron a notamment effectué le deuxième mandat au Mali (Opération Serval), derrière le Texel qui a "ouvert le théâtre" et où les hussards de Chamborant sont toujours engagés, et un détachement similaire agit au profit de la force en République Centre-Africaine aujourd'hui (Opération Sangaris), armé cette fois par Sidi-Brahim.

Logo de l'operation Sangaris

Suivant le principe de l'auto-relève tous les escadrons sont amenés à être engagés, y compris les escadrons Braunsberg, qui fournit les moyens de traitement et de transmission de l'information, ainsi que Warburg et Blangy, les détachements du régiment étant des détachements mixtes mettant en oeuvre l'ensemble des savoir-faire du régiment dans le spectre de la Recherche du Renseignement d'Origine Humaine (ROHUM).

Passation de commandement régimentaire

Mis en ligne juillet 2013

Le 22 juin 2013 le Colonel Guillaume Danès passait le commandement du Régiment au Lieutenant-colonel (TA) Haicault de La Regontais. Le webmaster n'éatit pas présent mais cette vidéo, en dépit de commentaires pas toujours précis ou exacts sur le plan militaire, donne un bon résumé de cette cérémonie.

Décès d'un ancien chef de corps

29 mai 2013

Le Colonel de Cromières Galerie des chefs de Corps 2RH
Le Colonel de Cromières,
62° Chef de Corps de Chamborant Houzards

Le Général Dumont St Priest vient de faire part au Chef d'Escadrons (H) Claude Gibard, ancien d'Orléans, qui nous la transmet, de la triste nouvelle du décès du Général Pierre de Cromières, (62ème Chef de Corps de Chamborant 71 73), survenu mardi soir 28 mai à la suite d'un Accident Vasculaire Cérébral.

Le château de Cromières à Cussac - Haute-Vienne (87)

Le château de Cromières à Cussac (Haute-Vienne)

Ses obsèques auront lieu en l'église de Cussac 87150 près du Château, le samedi 1er juin à 14 heures 30.

L'Amicale et en particulier ses successeurs à la tête de Chamborant, prévenus, s'associent à la peine de sa famille et lui adressent au travers ce "post" leurs plus sincères condoléances.

Le Commandant DUPORT, Officier Supérieur du Régiment, nous signale qu'après contact avec la famille et le Général Dumont St Priest, le Régiment, en hommage à son ancien chef de corps, détachera un piquet d'honneur (1/1/9) aux obsèques du général de Cromières.

Hongroise

"De Lattre" défiguré

Le quartier de Lattre à Sourdun accueille sur son terrain après l'internat d'excellence une gigantesque ferme photovoltaïque. Cette nouvelle installation a été inaugurée ce vendredi 20 janvier 2012, à 11 heures, en présence de Monsieur Christian JACOB Député Maire de Provins et de Monsieur Eric TORPIER, le maire de Sourdun. Merci au Colonel Maury de nous avoir signalé cette nouveauté sur notre ancien quartier qu'il a découverte suite à une invitation adressée au Général DARY, gouverneur militaire de Paris.

Vue d'ensemble de la ferme photovoltaïque dans le Quartier De Lattre de Tassigny à Sourdun, ancien quartier du 2° Hussards Vue d'ensemble de la ferme photovoltaïque dans le Quartier De Lattre de Tassigny à Sourdun, ancien quartier du 2° Hussards
Vue d'ensemble et au sol au travers l'ancien terrain de rugby (cliquez sur les photos pour les agrandir)

Sur internet, le site www.usinenouvelle.com nous précise : Inauguration. En 2009, le 2ème régiment des Hussards quitte Sourdun (Seine-et-Marne) pour Haguenau dans le Bas-Rhin. De là, naît le projet de la reconversion du site militaire seine-et-marnais en centrale photovoltaïque au sol. Ce dernier est piloté par la Sovafim et Sunnco GC via la société Sovasun. La ferme solaire est inaugurée ce vendredi 20 janvier. L'installation s'étend sur un terrain de 12 hectares pour une puissance totale de 4 498 MWh par an soit l'équivalent de la consommation d'électricité d'une ville de 8 000 habitants et diminuera de 1 400 tonnes l'émission de CO2 annuellement. Il s'agit de la plus grande et de la première centrale solaire au sol, avec un total de 20 000 panneaux solaires, dans la région.Le projet a nécessité un montant de 13 millions d'euros à la charge de la Sovafim. La maintenance et l'exploitation du site est assurées par Sunnco GC.

Le Figaro a publié le 20 janvier un article que vous pouvez lire ici. Nous avons une pensée particulière en cette triste occasion pour notre "jardinier en chef" Monsieur LECHAT, parti en retraite quelques années avant la fermeture du quartier et qui, sous l'impulsion du Colonel BALLARIN particulièrement et de ses successeurs, avait planté des centaines d'arbres aujourd'hui sacrifiés pour laisser place à ce projet écologique !!!

2012 - 70ème Anniversaire des Transmissions

ordre de création de l'Arme des Transmissions 1942
Cliquez sur l'image pour voir l'ordre

logo 70° Anniversaire des Transmissions
Tout sur cet anniversaire sur le site www.appat.org

L'année 2012 sera l'année au cours de laquelle nos camarades de l'arme des Transmissions fêterons le 70ème anniversaire de leur création. En effet, c'est au sortir de la campagne de 1940 qu'au sein de l'Armée d'armistice, ceux qui jusque-là servaient au sein de l'arme du Génie en tant que sapeurs-télégraphistes depuis la Grande guerre, prennent leur "indépendance".

Outre le fait que les transmissions tiennent une place toute particulière à Chamborant, suivant l'adage "Sans Trans pas de Rens" (... que l'ont peut aussi retourner car s'il n'y a rien à transmettre il n'y a pas besoin de transmissions ni de transmetteurs), ce que très peu savent, c'est que le décret de création des transmissions en 1942 est signé par un Chamborant !

En effet, c'est le général de corps d'armée Bridoux, chef de corps de Chamborant en 1936, secrétaire d'état à la guerre du Maréchal Pétain sous le gouvernement Laval, qui a signé cet ordre de création. Vous pouvez le consulter sur la page consacrée au Général Bridoux, en cliquant sur l'image ci-contre.

Un Chamborant nous a quitté

21 septembre 2011

Le Maréchal des Logis-chef Jérémy Boisumeau du 2° Régiment de Hussards

La grande famille des Chamborant a la douleur de vous annoncer le décès accidentel du Maréchal des Logis Chef Boisumeau, le mardi 20 septembre dans un accident de la route près d'Haguenau.

Insigne du 1° Régiment de Hussards Parachutistes

Né à Dax, le 8 janvier 1978, Jérémy Boisumeau avait commencé sa carrière comme Engagé Volontaire de l'Armée de Terre (EVAT) en 1998 au 1er Régiment de Hussards Parachutiste à Tarbes. Il y effectue ses premières missions sur les théâtres d'opérations extérieures au Kosovo puis, en Mission de Courte Durée (MCD), au Sénégal en 2000. Sélectionné pour être sous-officier, il est nommé Maréchal des Logis en décembre 2001, sert à l'Escadron de Reconnaissance et d'Intervention Antichar (ERIAC) et se distingue d'emblée comme un très bon sous-officier dans la formation des jeunes EVAT dont il connaît bien les attentes pour être lui-même passé par là.

Insigne du 2° Régiment de Hussards

Il rejoint le 2ème Régiment de Hussards à Sourdun en 2002 et est affecté à Stockem où il commence sa formation en découverte au tout début de la transformation du régiment ; adjoint de patrouille de recherche, il effectue sa première mission dans ses nouvelles fonctions en Bosnie en 2003, puis en Côte d'Ivoire en 2004 et est projeté en Afghanistan en 2005 au sein des HUMINT team de l'ISAF qu'arme le régiment. Après un passage au Bureau Renseignement Opérations et Instruction (BROI) et devenu chef de patrouille, il est projeté à nouveau en Côte d'Ivoire (2006) encadre à nouveau la formation des jeunes élèves gradés du régiment(FGE) puis repart en 2010 au Tchad. Ayant effectué avec sa patrouille la mise en condition opérationnelle en vue de la projection(MCP), il s'apprêtait à repartir en Afghanistan dans les jours prochains.

Nous pensons très fort à son épouse et à ses trois enfants, à qui nous adressons toutes nos condoléances attristées.

Arrivée au Régiment des uniformes 1° Empire

Le Lieutenant-colonel (R) Guibert essaye les tenues à leur arrivée au 2° Régiment de Hussards
Le LCL (R) Guibert à la réception des tenues
Quelle allure !

21 août 2011

Suite à ce qu'annonçait le CES (R) Gérard MASSONI, officier "traditions" du régiment, les répliques des tenues de hussards du "2" réalisées par le lycée professionnel Paul GAUGUIN d'Orléans sont bien arrivées au régiment.

NDW : Le Chef d'Escadrons (R) MASSONI, officier traditions du régiment mène un partenariat entre le 2e Hussards et le lycée Paul Gauguin d'Orléans : ce lycée professionnel a une section Bac professionnel « couture » qui va réaliser 12 tenues du 2e RH (pelisse, dolman, culotte), époque 1er Empire.

Il a travaillé au quotidien avec eux pour les questions d'uniformologie. Les dolmans et les culottes ont été terminés en mai, les pelisses seront terminées en 2011-2012.

Allez découvrir sur la page qui y est consacrée ce magnifique projet et les travaux des élèves.

L'adjudant Belhafiane à l'honneur sur les Champs Elysées

20 juillet 2011

L'adjudant Belhafiane du 2° Régiment de Hussards et sa maman 14 juillet Champs Elysées
L'adjudant Belhafiane et sa maman

Au cours du défilé du 14 juillet, particulièrement marqué par la mort de soldats français en Afghanistan quelques jours auparavant, les blessés de l'Armée de Terre étaient à l'honneur, ainsi que leurs familles à l'occasion de cette grande communion nationale autour des forces armées. L'adjudant Hakim Belhafiane, actuellement pensionnaire à l'Institut National des Invalides, entouré de ses parents était de ceux-là.

Grièvement blessé en opérations lors d'un accident de la circulation dans Kaboul fin 2009, l'adjudant Belhafiane est passé à deux doigts de la mort. Comme le rappelait le colonel Cottereau lors de son discours de départ à l'issue de la passation de commandement, le corps médical militaire français a fait des merveilles en envoyant sur le théâtre en urgence un neuro-chirurgien dans les heures qui ont suivi l'accident pour opérer Hakim, le rapatrier en avion médicalisé et le réopérer une fois rentrés à Paris. L'adjudant Belhafiane a passé près de 15 mois dans le coma, veillé journellement par ses parents et en est sorti fin 2010. Depuis, il fait de merveilleux progrès sur tous les plans et était particulièrement heureux et fier de pouvoir être sur les rangs lors du départ de son chef de corps, le 2 juillet dernier à Haguenau.

Cette fois-ci honoré avec les autres blessés de l'Armée de Terre et leurs famille, entouré là-encore de ses parents totalement dévoués à leur fils et fier de ce qu'il a accompli, l'adjudant Belhafiane a rencontré lors de la visite du Président de la République à la tribune le Lieutenant-colonel (R) Philippe GUIBERT, longtemps officier de réserve dans le complément individuel du Régiment lorsqu'il était à Sourdun et dorénavant engagé avec la Région Terre Ile de France, lequel a eu la gentillesse de nous adresser cette photo avec le récit de cette rencontre :

Chamborant change de chef

28 juin 2011

Samedi 2 juillet, le 2° Régiment de Hussards verra le Colonel COTTEREAU quitter le commandement et céder sa place au Colonel Guillaume DANES, ancien capitaine commandant de Stockem et chef du BROI de 2007 à 2009. Le Colonel DANES arrive du Collège de l'OTAN à Rome où il était stagiaire ces 6 derniers mois et plus particulièrement, depuis qu'il avait quitté Sourdun, du CEERAT (Centre d'Enseignement et d'Etudes du Renseignement de l'Armée de Terre) à SAUMUR, où il servait à la Direction des Etudes et de la Prospective.

Carton passation de commadement régimentaire 2° Hussards 2011
Carton d'invitation de la passation de commandement

Clin d'oeil du destin ? le Colonel COTTEREAU nous quitte pour rejoindre outre-Atlantique deux autres officiers fortement liés à Chamborant : il sera en effet l'assistant militaire du Général d'Armée Aérienne Stéphane ABRIAL, Supreme Allied Commander for Transformation (SACT), le plus haut poste français dans l'OTAN, lequel est le fils du Colonel Jacques ABRIAL, ancien chef de corps (1939) et retrouvera le chef de corps dont il était le chef de BROI de 2003 à 2005, le Colonel Jean-Baptiste de FONTENILLES, lui même affecté cet été à NORFOLK en Virginie comme officier de liaison interarmées auprès du commandement interarmées américain (Joint Forces COMmand), qui va devenir Centre des Opérations Interarmées et de Coalition (Joint and Coalition Warfighting Center).

De nouveaux escadrons à Chamborant

10 octobre 2010

Carton invitation intégration du Groupement de Recueil de l'Information au sein du 2°Hussards
Carton invitation intégration du GRI au sein du 2°Hussards

Ces derniers mois ont vu Chamborant s'agrandir considérablement sur le plan opérationnel avec la création de plusieurs escadrons.

Après la création de l'Escadron de Traitement et de Diffusion du Renseignement (ETDR) le 14 juin dernier, lequel regroupe les systèmes d'information du régiment au profit, comme son nom l'indique, d'une meilleure centralisation du renseignement venant des capteurs afin d'en faire une première synthèse avant de la transmettre aux échelons supérieurs, ce sont deux nouveaux escadrons qui ont rejoint Haguenau à l'été et se sont vu officiellement intégrés au régiment au cours d'une cérémonie il y a quelques jours. En effet, le Groupement de Recueil de l'Information, autrefois unité indépendante rattachée à la Brigade de renseignement et stationnée avec elle à Montigny-les-Metz, a rejoint avec elle et a vu ses deux compagnies intégrées au sein du Régiment.

En outre, l'ancienne batterie de réserve du 12ème Régiment d'Artillerie, dissous à l'été, a été recréée au sein du 2ème Hussards, qui se voit ainsi pourvu de deux unités de réserve, et la responsabilité du Centre de Formation Initiale Militaire (CFIM) de la Brigade de Renseignement (installé à Bitche) a été confiée sur le plan organique à Chamborant, qui transférera à cette occasion les traditions de l'escadron d'administration et de soutien, dissous dans le cadre de la manoeuvre d'embasement du soutien, à ce centre chargé, comme l'EAS jusqu'ici, de la formation initiale des Chamborant et autres soldats de la Brigade de Renseignement.

Chamborant a donc maintenant six escadrons de recherche (quatre de recherche blindée profonde et deux de recueil de l'information), un Escadron de Traitement et de Diffusion du Renseignement, 1 Escadron de Commandement et de Logistique (ECL), un centre de formation initiale militaire et deux escadrons de réserve. Comme le veut la tradition au Régiment, les nouveaux escadrons se sont vu baptisés d'un nom rappelant les hauts faits de notre Régiment au cours de ses plus de 350 ans d'existence : BRAUNSBERG (1807) pour l'ETDR - 6ème Escadron, BLANGY (1940) et WARBURG (1762) pour les 7ème et 8ème Escadrons, anciennes compagnies du GRI, et WISSEMBOURG (1793) pour le 9ème Escadron, ancienne batterie de réserve du 12ème Régiment d'Artillerie.

Des informations sur ces nouvelles unités et leurs noms de tradition, insignes etc. seront bientôt mises en ligne et une page spécifique sera ouverte pour chacun d'entre-eux.

Chamborant s'agrandit de 4 escadrons !

5 juin 2010

Insigne du 2° Régiment de Hussards

Le 14 juin prochain verra, au cours d'une prise d'armes à Haguenau, la création au sein du 2° Régiment de Hussards d'un nouvel escadron : l'Escadron de Traitement et de Diffusion du Renseignement (ETDR). Cet Escadron dont lea mission est explicitement annoncée dans son nom regroupera les moyens techniques et humains autrefois répartis dans les autres unités du régiment au sein d'un même ensemble, permettant ainsi de rentabiliser les compétences, la formation et les équipements au profit des missions dévolues à Chamborant.

Tradition oblige, cet escadron prendra comme les autres un nom faisant référence à l'Histoire du 2° Hussards et plus particulièrment à un fait d'arme notoire. Le nom choisi par le chef de corps, suite aux travaux de recherche et propositions effectués par le Chef d'Escadrons (R) Massoni, notre officier traditions, est BRAUNSBERG (1807).

Insigne EAS 2° Régiment de Hussards - Montereau

Cet été, trois autres escadrons verront le jour à Chamborant avec l'incorporation des deux unités élémentaires de l'ancien Groupe de Recherche de l'Information (GRI) dissous à Metz qui rejoindra Haguenau et sera absorbé par le régiment ; ces deux escadrons prendront respectivement les noms de WARBURG (1762) et BLANGY (1940). Le Centre de Formation Initiale Militaire de Bitche (l'un des nouveaux centre créés par l'Armée de Terre pour assurer de façon centralisée la formation initiale des jeunes recrues), centre de formation dédié de la Brigade Renseignement, placé sous commandement fonctionnel du 2° Hussards, reprendra lui à la dissolution de l'Escadron d'Administration et de Soutien (qui disparaît avec le regroupement sur Haguenau et la création des Bases de Défense (BdD) pour le soutien zonal des unités des trois armées - Haguenau étant une des annexes de la Base de Défense de Strasbourg) reprendra le nom de MONTEREAU.

En septembre, Chamborant Houzards aura donc 10 escadrons ! : 6 escadrons de recherche, 2 escadrons de réserve, 1 d'instruction (CFIM), 1 Escadron d'Administration et de Soutien (encore quelque temps), 1 Escadron de Commandement et de Logistique et 1 Escadron de Traitement et Diffusion du Renseignement (BRAUNSBERG).

NDW : Bientôt un lien pour chacun des trois nouveaux noms afin de savoir à quel événement historique il fait référence.

Un Chamborant à la tête de la Brigade de Renseignement

juin 2010

Le Colonel Arnaud Nicolazo de Barmon Galerie des chefs de Corps du 2° Régiment de Hussards
Le Colonel de Barmon

L'Amicale de Chamborant a la grande joie d'annoncer la nomination officielle du Colonel (à la liste) Arnaud Nicolazo de Barmon à la tête de la Brigade de Renseignement.

Le colonel de Barmon a servi à deux reprises à Chamborant, une première fois comme chef de Bureau Renseignement Opération Instruction sous les ordres du colonel Bertrand Ballarin, au moment de l'expérimentation et de la mise sur pied du Régiment de Recherche Blindé du Renseignement (RBRR) puis comme chef de corps de 2001 à 2003.

Il a servi depuis comme chef du bureau recrutement régional de la Région Terre Ile de France, poste auquel il a continué à s'investir directement en alimentant Chamborant en jeune hussards, puis à l'Inspection des Armées et enfin comme chef du J2 (Bureau Renseignement) du Centre de Planification et de Conduite des Opérations de l'Etat-Major des Armées, qu'il quittera donc pour prendre la tête de la Brigade de Renseignement à Metz, pour se rapprocher ensuite du Régiment en le rejoignant au sein du même quartier avec son état-major.

Chamborant un jour ...

23 avril 2010

Le Lieutenant-Colonel (R) Philippe Guibert, officier de réserve bien connu à Chamborant, nous a gentiment adressé cette photo de famille du dernier dîner pour la Saint Georges 2010 de l'Association Nationale des Officiers de Réserve de l'Arme Blindée et Cavalerie (ANORABC) à Paris, qui montre un certain nombre de Chamborant.

Des Chamborants au dîner de gala de l'UNABCC 2010
Des Chamborants de toutes les époques

Sur cette photo, debout à gauche et au premier plan : deux anciens aspirants, puis debout de gauche à droite, Louis-Joachim Giscard d'Estaing, ancien aspirant puis complément de réserve comme officier supérieur, le Général de Corps d'Armée d'Anselme, ancien chef de BOI à Chamborant, le Général de Corps d'Armée Millet, ancien chef de corps, Mr Augustin de Romanet, directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations.

D'autres photos du ravivage de la flamme sous l'Arc de Triomphe par l'Union Nationale de l'Arme Blindée Cavalerie et des Chars (UNABCC), qui s'est trouvée concomitante avec celle effectuée par le Général McChrystal, commandant les forces de l'OTAN en Afghanistan, et qui a donc un certain nombre de Chamborant sous ses ordres, peuvent être vues ci-dessous :.

Le Lieutenant-Colonel (R) Philippe Guibert du 2e Régiment de Hussards en maître de cérémonies Le Lieutenant-Colonel (R) Philippe Guibert du 2e Régimpent de Hussards et le Général de Corps d'Armée (2S) d'Anselme, ancien chef de BOI à Chamborant Deux anciens du 2e Régiment de Hussards : le Général de Corps d'Armée (2S) d'Anselme, ancien chef de BOI et le Général d'Armée (2S) Cuche, Gouverneur Militaire des Invalides, ancien CEMAT et commandant d'Unité de Sidi-Brahim, à Orléans Le Général McChrystal commandant les forces de l'OTAN et américaines en Afghanistan et l'Amiral Guillaud, CEMA déposent une gerbe avant de raviver la flamme(le Lieutenant-Colonel (R) Philippe Guibert du 2e Régiment de Hussards attend avec la gerbe de l'UNABCC) Les autorités saluent pendant l'hymne national et la minute de silence<br>Du premier au dernier plan : le Général de Corps d'Armée (2S) d'Anselme, le Général Stanley McChrystal, commandant les forces de l'OTAN et Américaines en Afghanistan, l'Amiral Edouard Guillaud, CEMA, le Général de Corps d'Armée DARY, gouverneur militaire de Paris (?), le Général d'Armée (2S) Bruno Cuche, Gouverneur des Invalides. La gerbe de l'UNABCC

Chamborant se présente aux personnalités locales

article sur la présentation du 2° Hussards aux autorités locales

20 janvier 2010

Selon une tradition bien établie, mais pour la première fois depuis son arrivée en Alsace, le Régiment s'est présenté aux élus locaux et responsables civils de la région d'Haguenau. Cette présentation a eu lieu le 20 janvier dernier et a fait l'objet d'un petit article dans la lettre d'information électronique de la ville (e-HEBDO Haguenau) N°49, grâcieusement adressé par un fidèle de ce site de longue date travaillant à la mairie, Monsieur Michel Loyauté, et que vous pourrez lire en cliquant ici.

Parmi les personnalités présentes Madame Misson, Sous-Préfet, Monsieur François Loos député et le maire d'Haguenau Monsieur Claude Sturni.

L'article signale notamment à la fin comment se renseigner sur les carrières au Régiment au travers du site de recrutement de l'Armée de Terre . Celui-ci vient d'ailleurs d'être entièrement "relooké" suite à la nouvelle campagne de recrutement intitulée "Devenez vous même".

Un Chamborant à l'UNABCC

Le lieutenant-colonel (R) Philippe Guibert, délégué général de l'UNABCC

Le lieutenant-colonel (R) Philippe Guibert, prend les fonctions de "délégué général" de l'UNABCC.

Le lieutenant-colonel Philippe GUIBERT a d’'abord été EOR à l’EAABC en 1976, puis aspirant au 12ème Régiment de Chasseurs à Sedan, avant de poursuivre une activité militaire comme officier de réserve au sein du 2ème RCS et à l’E-M de la 2ème DB. Il a été affecté ensuite à sa demande au 2ème Régiment de Hussards où il sert depuis 1988 comme officier traitant renseignement, chef de détachement, tant en opérations extérieures que lors des grands exercices majeurs de l’Armée de Terre. Il exerce également les fonctions d’'OSA par suppléance et renforce depuis plusieurs années le dispositif du 14 juillet comme officier communication auprès du GMP lors de la préparation du défilé. Le lieutenant-colonel GUIBERT, âgé de 54 ans, est marié et occupe dans le civil un poste à la Mairie de Paris. Il est chevalier dans l’'Ordre National du Mérite entre autres décorations.

Sidi-Brahim Nationale 2010

12 décembre 2010

Monsieur Jean-Noël QUILLET, ancien chasseur et photographe du 7ème B.C.A. en 1967 - 1968, nous a fait parvenir un montage fait par ses soins à partir de photos et vidéos réalisées dans l'après-midi du 18 septembre 2010, lors de la Passation du Drapeau des Chasseurs, entre le 16ème bataillon de Chasseurs et le 27ème bataillon de Chasseurs Alpins.

Cette cérémonie annuelle qui marque l'anniversaire des combats du 21 septembre 1845, regroupe l'ensemble des bataillons de chasseurs autour de leur unique drapeau et est l'occasion pour nos hussards du 2ème Escadron, traditionnellement associés par leurs frères d'armes, de communier dans le souvenir de leurs anciens qui se sont glorieusement sacrifiés avec les chasseurs d'Orléans du 8ème Bataillon de Chasseurs.

L'escadron Sidi-Brahim, aux ordres de son chef, participait fièrement à cette prise d'armes présidée par le Général Nicolas de Lardemelle, inspecteur de l'Armée de Terre, en présence du Général Hervé Wattecamps, commandant la 27ème Brigade d'Infanterie de Montagne et de nombreuses autres autorités.

Un grand merci à Monsieur Quillet pour cette très belle vidéo que nos hussards regarderont avec grand plaisir, nous en sommes persuadés.

Défilé du 14 juillet 2010 à Haguenau

Le gros du régiment défilant à Paris sur les Champs-Elysées aux ordres de son chef de corps le Colonel Hubert Cottereau, des éléments n'en ont pas moins participé aux cérémonies à Haguenau, aux ordres du Colonel Aymeric Bonnemaison, chef de corps du 54èmeRégiment de Transmissions, et sous la présidence du Général Arnaud Nicolazo de Barmon, commandant de la Brigade de Renseignement (Chef de Corps de Chamborant de 2001 à 2003).

Losque les photos de Paris nous serons parvenues nous les mettrons en ligne, en attendant nous remercions Michel Loyauté, notre correspondant local (!) pour son efficacité et sa rapidité, que votre webmaster n'est pas toujours en mesure de suivre, surtout lorsqu'il est en pleine phase de mutation.

Voir toutes les photos de Michel Loyauté, ci-dessous :

L'escadron Texel du 2e Régiment de Hussards - prise d'armes statique, mise en place terminée Les véhicules pour le défilé motorisé sont en place également dans les rues adjacentes - Véhicule du 54e Régiment de Transmissions en place pour le défilé Prise d'arme statique, le fanion du Texel du 2e Régiment de Hussards avant les honneurs Musique municipale au premier plan après les honneurs au drapeau du 54e Régiment de Transmissions Le drapeau du 54e Régiment de Transmissions quitte la prise d'armes(mise en place pour le défilé) Départ du Général de Barmon, commandant la Brigade de Renseignement, suivi du Colonel Bonnemaison, commandant le 54e Régiment de Transmissions. Départ autorités, le fanion de la Brigade de Renseignement et le Colonel Bonnemaison embarquent dans une Peugeot P4. Le général de Barmon et le colonel Bonnemaison en Peugeot P4 avant le défilé Escadron Texel du 2e Régiment de Hussards, mise en place pour le défilé Escadron Texel du 2e Régiment de Hussards, mise en place pour le défilé Le défilé est lancé derrière le chef de corps et le drapeau du 54e Régiment de Transmissions Défilé motorisé de véhicules du 54e Régiment de Transmissions.

Meilleurs voeux ... avec le 2ème Hussards

Sergent-chef Kagan - Infirmière militaire du 2° Régiment de Hussards

Les Armées ne peuvent se passer du 2ème Hussards, espéront le pour longtemps ... C'est en tous les cas vérifié sur l'une des cartes de voeux de l'Etat-Major des Armées sur laquelle l'on peut découvrir, parmi les quatre personnages représentant les différentes armées et services, une jolie infirmière bien connue du Régiment (elle porte d'ailleurs un brassard sur lequel l'inscription ne laisse aucun doute).

Qu'au delà de ce clin d'oeil, il me soit permis en tant que webmaster d'adresser au nom de l'Amicale nos ...

Meilleurs voeux pour 2010
à tous les Chamborant d'hier et d'aujourd'hui

... avec une pensée particulière pour tous ceux d'entre eux qui passent ces fêtes de fin d'année loin de leurs familles, sur les théâtres d'opérations aux quatre coins du monde, en espérant qu'ils n'aient à aucun moment besoin d'une infirmière, aussi charmante soit-elle.

Première présentation à l'Etendard à Haguenau

Article DNA présentation étendard 2e Régiment de Hussards Haguenau 17/12/2009

Le 17 décembre sur la place de l'hotel de ville à Haguenau, le chef de corps, le Colonel Hubert Cottereau présentait pour la première fois de jeunes recrues à l'Etendard du 2ème Régiment de Hussards, en faisant ainsi des Chamborant à part entière. Cette cérémonie symbolique, se tenant pour la première fois dans la ville d'Haguenau est une autre marque visible de la poursuite de l'implantation du Régiment en terre d'Alsace.
Cette prise d'armes fut aussi l'occasion pour le chef de corps de décorer de décorer plusieurs officiers :

Ont été faits chevaliers de l'Ordre National du Mérite; l'Amicale leur adresse ses plus vives félicitations.

Retrouvez l'article des Dernières Nouvelles d'Alsace sur cette cérémonie et, en cliquant sur les images ci-dessous, des photos de la prise d'armes, envoyés par Monsieur Michel Loyauté que l'Amicale remercie à cette occasion de sa fidelité.

Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009 Première prise d'armes de présentation à l'Etendard du 2e Régiment de Hussards à Haguenau - décembre 2009

Des Chamborants à l'honneur

épaulettes d'officier supérieur

Le tableau officiers 2010 a été publié et la liste pour les officiers généralisables a été communiquée. Les Chamborant sont à l'honneur et de belle manière sur ces deux listes avec un ancien chef de corps sur la deuxième, deux anciens chef de BROI pour le grade de colonel, deux anciens commandants d'unité (Texel et Oncques ne faillis) ainsi qu'un ancien lieutenant et capitaine pour le grade de chef d'escadrons. Vous pouvez voir les noms dans la partie réservée de l'Amicale.

Le webmaster doit encore récupérer le tableau sous-officiers et "l'éplucher".

Vidéo de la passation de commandement

Source Intradef site de l'Armée de Terre - Cliquez pour lancer la vidéo

NB : Il y a une erreur dans les sous-titrages, le Maire d'Haguenau s'appelle Sturni et non Turni.

Passation de commandement à Haguenau

Dernière revue des troupes du Colonel Maury Passation de commandement 2009

Haguenau / Prise d'armes au quartier Estienne - La première des hussards

Article paru dans l'édition du Dimanche 6 Septembre 2009 région d'Haguenau des Dernières Nouvelles d'Alsace

Le 2e régiment de hussards a changé de chef de corps hier matin. Cette passation de commandement a donné lieu à une prise d'armes qui constitue la première du genre depuis sa récente implantation à Haguenau.
Première grande cérémonie militaire hier matin pour le 2e régiment de hussards tout récemment implanté à Haguenau (notre édition du jeudi 3 septembre). Une prise d'armes s'est déroulée dans l'enceinte du quartier Estienne au camp d'Oberhoffen à l'occasion d'une passation de commandement, le colonel Maury cédant la place au colonel Cottereau en tant que chef de corps. La cérémonie a été présidée par le gouverneur militaire de Metz et commandant la région terre Nord-Est, le général de corps d'armée Chinouilh ... (suite de l'article payant sur le site des DNA) ou ci-dessous (scan envoyé par Michel Loyauté que nous remercions.)

Article des Dernières Nouvelles Alsace sur la passation de commandement du 2 RH du 5 septembre 2009

Compte rendu du webmaster

Votre webmaster s'est rendu à cette cérémonie en partant de la région de Jemmapes en passant par Fleurus, Arlon et Stockem ... , un véritable chemin de mémoire, vers cette nouvelle garnison d'Haguenau (Oberhoffen) où, pour ceux qui ne le sauraient pas, Chamborant Houzards a déjà tenu garnison en 1749 !

La passation de commandement s'est déroulée au Quartier Estienne (Le général Estienne, polytechnicien et artilleur, surnommé le "Père des chars" fait admirablement le lien entre le 12e Régiment d'Artillerie - dissous - et la 2e Régiment de Hussards qui le remplace à Oberhoffen) sur la place d'armes qui n'est pas sans rappeler dans son environnement tant architectural que par son cadre de verdure celle de Sourdun. Elle était présidée par le Général de Corps d'Armée Chinouilh, commandant la Région Terre Nord Est, lequel connaît bien et apprécie le Régiment puisque, dans ses fonctions antérieures à la Région Terre Ile de France, il l'avait notamment inspecté lors des revues groupées en 2007 mais surtout avait alerté sur le déménagement possible le Colonel Maury dès sa prise de fonction cette même année et a préparé l'accueil dans sa Région avec son état-major. Comme il a pu le rappeler dans son discours à l'issue de la prise d'armes, il a assuré la continuité du "service", du début à la fin de cette transition majeure.

Autre clin d'oeil, parmi les autorités civiles présentes, outre le maire d'Haguenau Monsieur Claude Sturni et le vice-président du conseil régional Monsieur Gérard Traband, dont le père en son temps a bien connu un autre 2e de l'Arme, le 2e Régiment de Dragons lorsqu'il était maire dans les années 1980, la sous-préfète d'Haguenau, Madame Misson, ancienne sous-préfète de Provins de 1992 à 1995 et qui connaît donc déjà le Régiment !

La prise d'arme s'est déroulée de la façon suivante, après la présentation au chef de corps par la Lieutenant-colonel Couchaux, commandant en second sortant, et la revue des troupes, les honneurs ont été rendus à l'Etendard du Régiment par le Colonel Maury. Les sonneries étaient assurées pour l'occasion par la fanfare du 1er Régiment de Spahis. En effet, la fanfare de Chamborant a pris un sérieux "coup" à l'occasion de ce déménagement qui a vu nombre de ses trompettes quitter l'institution ou demander, comme le leur offrait cette transition, à rejoindre d'autres affectations ... Espérons que cette terre de fanfares qu'est l'Alsace permettra à celle de Chamborant de renaître, pourquoi pas comme à la grande époque de la fanfare du 2e Dragons, au travers d'un partenariat avec la magnifique fanfare des sapeurs pompiers de Schleithal, dans la région proche de Wissembourg. (La fanfare issue de celle du 8e Hussards à Altkirch n'est pas très loin non plus).

Les anciens chefs de corps présents: le Colonel d'Harcourt, Le Général de Corps d'Armée Millet, les Colonels, de Barmon, de Fontenilles et Renard ont ensuite eu l'honneur, comme le veut maintenant la tradition établie, d'aller saluer avant les autorités l'Etendard du Régiment qu'ils ont autrefois commandé. Les honneurs ont ensuite été rendu aux autorités civiles (déjà citées) et militaires puis les Généraux de Corps d'Armée Chinouilh et le Général Pinel, commandant la Brigade de Renseignement ont ensuite passé les troupes en revue. Selon la tradition, le Colonel Maury s'est vu offrir le droit de passer son régiment en revue une dernière fois devant ces autorités, un moment toujours émouvant.

Le Général de Corps d'Armée Chinouilh a ensuite fait chevalier de la Légion d'Honneur le Lieutenant-colonel Couchaux devant le front du Régiment qu'il a servi de si longues années et avant qu'il ne rejoigne une affectaion parisienne. Enfin, le Général Pinel, après la lecture de son ordre du jour, retraçant le parcours remarquable du Colonel Maury comme chef de corps de Chamborant, a installé le Colonel Hubert Cottereau à la tête du 2e Régiment de Hussards. Ce dernier a ensuite pris le commandement et défilé à la tête de l'ensemble des unités, pour partie à pied et pour l'autre en véhicules. Un buffet traditionnel a réuni le Régiment et ses invités sur les pelouses du quartier sous une météo somme toute clémente hormis quelques averses intermitentes légères, lequel a permis, outre les traditionnels discours de remerciement d'ouverture, à tous les Chamborant d'hier et d'aujourd'hui présents de se retrouver.

Passation de commandement 5 septembre 2009 Le colonel Hubert Cottereau défile à la tête du 2RH
Le Colonel Hubert Cottereau défile à la tête de Chamborant Houzards
(Photo Michel Loyauté)

L'installation à Haguenau

Un article du 3 septembre des Dernières Nouvelles d'Alsace décrit l'arrivée à Haguenau du Régiment et les préparatifs de la passation de commandement. (Remerciements à Michel Loyauté de la Mairie d'Haguenau pour cet envoi.)

Arrivée du 2RH à Oberhoffen - Article des DNA du 3 septembre

Chamborant change de chef

Carton de la passation de commandement 2009

Le Colonel Eric Maury, affecté comme commandant des formations d'élèves aux écoles de Coëtquidan (La "chichi" pour les connaisseurs) quittera le commandement de Chamborant le 5 septembre prochain et c'est le Colonel Hubert Cottereau, ancien chef du Bureau Renseignement Opérations Instruction de 2003 à 2005 et jusqu'àlors détaché en service exterieur auprès du Ministère des Affaires Etrangères, qui prendra le commandement dans la nouvelle garnison d'Haguenau. Cette passation de commandement aura lieu au quartier Estienne, le 5 septembre prochain. Longue vie à Chamborant dans sa nouvelle garnison et sous la houlette de son nouveau mestre de camp !

Qu'est devenu notre Quartier Maréchal de Lattre de Tassigny ?

Pour ceux qui n'auraient pas suivi l'actualité, notre ancien quartier a été transformé au cours de l'été et a accueilli à la rentrée une centaine d'élèves issus de milieux défavorisés, sélectionnés par l'Académie de Créteil, qui se verront offrir à Sourdun des conditions de travail propres à leur permettre de réussir leurs études.

Source :Inauguration de l'internat d'excellence de Sourdun - kewego
Video de antennetvsud77

Adieu Sourdun

Carton d'invitation à la prise d'armes de départ de la garnison de Sourdun - Provins

Ce sont 30 années qui se sont écoulées depuis l'installation du 2ème Régiment de Hussards à Sourdun en lieu et place du 9ème dissous à Sourdun, soit une génération et demi, pour reprendre en substance ce que disait le Général de Corps d'Armée Bruno Dary, Gouverneur Militaire de Paris, dans son ordre du jour à l'occasion de la dernière cérémonie au Quartier de Lattre de Tassigny marquant la fin de cette période.

C'est le 12 juin dernier en effet, alors que les VBL du régiment ainsi que certaines unités, avaient déjà rejoint la nouvelle garnison d'Haguenau, que le colonel Maury faisait rendre les honneurs à l'étendard une dernière fois sur la place d'armes devant les escadrons rassemblés. La garde à l'étendard, composée du Capitaine Bisserié et des deux sous-officiers instructeurs de la section équestre, était à cheval, ce qui, outre son caractère traditionnel ajoutait à la nostalgie ambiante, compte tenu du fait que cette section qui faisait le bonheur des Chamborant et de leurs familles ne sera pas reconstituée au quartier Estienne (malgré les efforts de beaucoup et du Lieutenant-colonel Couchaux en particulier pour que cela puisse se faire). Plusieurs sous-officiers du régiment ce sont vus remettre la médaille militaire à cette occasion.

Le général Pinel, commandant la Brigade de Renseignement, plusieurs anciens chefs de corps (Le colonel d'Harcourt, le Général de Division Lépinette, les Colonels Nicolazo de Barmon, Lacoste de Fontenilles et Renard) assistaient également à cette cérémonie et sont allés saluer l'étendard, une dernière fois là où ils l'avaient fait tant de fois auparavant. Parmi les autorités civiles, le sous-préfet de Provins et les maires de Nogent sur Seine et de Sourdun mais aussi l'absence remarquée de Monsieur Jacob député-maire de Provins qui ne s'était même pas fait représenter qui montre bien combien pour certain(s) ce départ a du mal à passer au point de leur faire oublier tout ce que par ailleurs le régiment a apporté à leur ville au cours de ces trente années ... Les associations patriotiques, toujours fidèles et en nombre, se sont elles vu confier par le général gouverneur la tâche d'entretenir le Souvenir après le départ du Régiment, tâche il est vrai difficile au sein d'une population d'anciens militaires vieillissante et loin de toute unité.

2 RH Buste du Maréchal de Lattre de Tassigny - offert à la Mairie de Sourdun

Au cours du cocktail qui a suivi, le Colonel Maury a remercié tous ceux qui ont aidé le Régiment au cours de cette année particulièrement difficile, que ce soit au sein de l'Institution : le Gouverneur Militaire de Paris et son état-major de la Région Terre Ile de France en particulier, mais aussi toutes les autorités civiles pour ce qu'ils ont fait au cours de ces trentes années de présence de Chamborant dans le Provinois et le Nogentais. Il a notamment expliqué avoir, au cours d'une cérémonie préalable à la prise d'armes, confié le monument au mort du Régiment qui ne peut être démonté, au proviseur le l'internat d'excellence qui va prendre la place du Régiment au Quartier de Lattre de Tassigny et remis solennellement au maire de Sourdun, Eric Torpier, lui même ancien Chamborant lors de son service national dans les années 80, le buste du Maréchal qui a veillé durant ces trente années sur le quartier [1] afin de maintenir le lien avec notre ancienne garnison. Le buste rejoindra la Mairie de Sourdun. Une médaille commémorative de cette période à Sourdun a par ailleurs été remise par le chef de corps à certaines autorités, dont les anciens chefs de corps présents.

Médaille commémorative 2 RH - 30 ans à Sourdun aversMédaille commémorative 2 RH - 30 ans à Sourdun envers

Votre serviteur a profité de ce déplacement à Sourdun pour remettre au nom de l'Amicale au colonel Maury et au Capitaine de Gabory, officier supérieur adjoint, le fanion de chef de corps acheté par souscription par un certain nombre d'entre nous pour qu'il puisse rejoindre la salle d'honneur à Haguenau. En espérant que ce témoignage d'attachement à leur Régiment d'anciens Chamborant vienne relancer plus concrêtement l'Amicale, autrement que par ce seul lien "virtuel" qu'est notre site.

[1] Sans qu'il puisse citer toutes ses sources le webmaster précise qu'il existe deux raisons pour lesquelles le quartier modèle inauguré en 1979 porte le nom de Maréchal de Lattre de Tassigny : la première est que c'est dans cette garnison que le jeune Saint-Cyrien a fait son service juste avant la première guerre mondiale comme simple soldat puis brigadier, comme cela se faisait à cette époque avant d'intégrer la Spéciale, au sein du 29ème Dragons, alors implanté dans le quartier Delort à Provins, la deuxième est que le chef de corps du 9ème Régiment de Hussards qui a inauguré l'endroit lorsque son régiment venant de Provins et Coulommiers s'est installé dans ce quartier était le Lieutenant-colonel Jean de Royer, ancien aide de camp du Maréchal pendant le dernier conflit mondial et fervent admirateur de celui-ci. Le Colonel de Royer (+) est le grand-père de Madame Songeur dont le mari a servi au Régiment et notamment commandé "Oncques ne faillis".

Article condipers déménagement

L'accompagnement social du déménagement

Pour la troisième fois, seul régiment déménageant en 2009 oblige, le 2ème Régiment de Hussards a les honneurs de la presse militaire avec Terre Magazine cette fois-ci. L'article traite de l'accompagnement social que le commandement a mis en place pour prendre en compte toutes les situations. Si les déménagements au gré des affectations sont une habitude pour les officiers et sous-officiers, c'est une chose beaucoup plus inhabituelle pour les militaires du rang, surtout les plus jeunes qui s'engagent au titre d'un régiment, ou pour le personnel civil. Certains militaires du rang avaient déjà fait l'objet d'une mutation lors de la montée en puissance de la professionnalisation pour venir constituer à partir de régiments professionnels les effectifs d'un régiment armé autrefois par le contingent, quant aux civils ils avaient rejoint aussi à la même période, beaucoup venant d'établissements restructurés ou dissous ...

Cliquez sur la photo ci-contre pour lire l'article

Visite du Président de la République le 20 janvier 2009, à Sourdun et Provins

Dans le cadre de la réorganisation de la défense, le Président de la république, Monsieur Nicolas Sarkozy a effectué une visite en Provinois. Les honneurs militaires lui ont été rendus au Quartier de Lattre de Tassigny où les missions et matériels du régiment lui ont également été présentés. Il a par la suite été reçu à Provins dans la salle du centre sportif et culturel St Ayoul (ancien manège du Quartier Delort du 29ème Dragons). Cette visite a notamment fait l'objet d'un article dans "Armées d'Aujourd'hui".

quelques photos de la visite ...

(Photo Reuters pictures)

Revue des troupes par Mr Sarkozy
Le Président de la République passe les troupes en revue
Présentation de matériel à Mr Sarkozy
Le Colonel Maury présente du matériel en présence du CEMAT
Présentation de matériel à Mr Sarkozy
Présentation de matériel

et une vidéo au Régiment et à Provins...


Visite de Sarkozy à Provins et Sourdun
envoyé par tvsud77

Chamborant en deuil

Le colonel Maury, chef de corps, les officiers, sous-officiers, brigadiers-chefs, brigadiers, trompettes, hussards et personnels civils du 2èmeRégiment de Hussards ont la douleur de vous faire part du décès en service le 3 janvier 2009 du

Sergent Charpentier

Le Sergent Charpentier est décédé de mort naturelle alors qu'il était de service de semaine. Une veillée funèbre s'est tenue dans la nuit du 6 janvier, une messe célébrée par le Père Max, aumônier du régiment, et une prise d'armes d'adieu se sont déroulée ce 7 janvier à Sourdun, le Sergent Charpentier sera inhumé par la suite dans sa région d'origine dans l'Ouest de la France.

Après une longue carrière de militaire du rang au 3ème Régiment d'Infanterie de Marine, il était arrivé il y a quelques années au Régiment et avait reçu rapidement le galon de sous-officier reconnaissant ses mérites et une brillante carrière de Marsouin. Ayant notamment servi avec les "Forbans" de la 1èreCompagnie, il avait participé à de nombreuses opérations extérieures et en particulier à la prise du pont de Verbanja par la compagnie du capitaine Lecointre, au sein de la section du Lieutenant Helluin.

Charpentier servait à "Oncques ne faillis" et laisse derrière lui une épouse et plusieurs enfants. L'Amicale, spécialement ceux d'entre nous qui l'ont connu et apprécié à Chamborant, s'associent à la douleur du régiment et de sa famille à qui ils présentent leurs plus sincères condoléances.

Bonne année 2009 !

Le webmaster vous souhaite également à tous une excellente année 2009 qui sera pour Chamborant celle de son départ pour l'Alsace et donc un tournant dans l'histoire du Régiment.

Que malgré les bouleversements familiaux et professionnels que ce démanagement va engendrer, chacun puisse trouver son équilibre et que ceux qui resteront dans la région de Provins ou Nogent restent en contact au travers de cette Amicale avec leur beau régiment, témoins qu'ils seront de trente ans de présence dans cette région briarde.

Le 2ème Régiment de Hussards arrive à Haguenau début 2009

Site de la Défense dossier actualités "Pour une défense d'avance"

rassemblement aux couleurs 2RH

Crédit photo : B. Biasutto / DICOD.

« Les cas où ce déménagement pose de réelles difficultés sont rares ». Pour Nathalie Trezeux, assistante sociale du 2ème Régiment de Hussards de Sourdun (Seine-et-Marne), le départ de son unité dans le département du Bas-Rhin ne pose pas de problème majeur. La ville de Haguenau, une des futures trois bases de défense de la région d’Alsace, va en effet accueillir début 2009 ce régiment spécialisé dans le renseignement. Le 2ème RH sera le premier à être transféré dans le cadre de la nouvelle carte militaire issue de la modernisation du ministère de la Défense. Suivront la même année les Ecoles de la logistique et du train de Bourges et le Commissariat de l’armée de Terre de Paris à Saint-Germain-en-Laye.

Le chef de corps du 2ème Régiment de Hussards, le colonel Éric Maury, voit dans ce « rapprochement géographique des régiments de renseignement » la possibilité « d’améliorer la préparation opérationnelle des militaires ». Les 44ème et 54ème régiments de transmissions, le Groupement de recueil de l’information et l’état-major de la brigade et le 2ème RH seront ainsi tous regroupés sur le site de Haguenau. Quatrième ville d’Alsace et deuxième du Bas-Rhin, Haguenau compte plus de 35 000 habitants.

Ce transfert d’unités vise à améliorer le caractère opérationnel des armées, un des axes majeur de la réforme en cours. Par la rationalisation du déploiement territorial, le ministère entend rapprocher géographiquement les unités complémentaires et qui travaillent ensemble afin de faire en sorte « que notre outil de Défense soit plus resserré, plus efficient, et demeurant excellent sur le plan opérationnel », a expliqué le ministre de la Défense Hervé Morin, lors de l’annonce des réformes de modernisation le 24 juillet dernier à Paris.

L. Verhaeghe et J. Fouineau

Le premier à bouger ...

Armées d'Aujourd'hui mène l'enquête sur les perspectives du déménagement.

Pages d'Armées d'Aujourd'hui de septembre 2008

Le Régiment, premier régiment à déménager du fait de la réorganisation annoncée en juillet dernier, et le seul en 2009, a fait l'objet d'une enquête du MagazineArmées d'Aujourd'hui (N° 333 de septembre 2008) visant à recueillir l'avis des différentes catégories de personnel sur les conséquences de cette restructuration à leur niveau. Le site de l'Amicale vous fait profiter de cet article et des réactions diverses sur ce déménagement qui pose effectivement des problèmes variés, que l'on se situe au plan de l'institution ou pour chacun, en fonction de sa situation familiale... Voir et lire l'article

Le 2e Hussards de retour à Haguenau dès 2009

La réorganisation annoncée (ci-dessous) en juillet par le 1er Ministre constitue pour l'anecdote un retour historique dans une garnison anciennement occupée (très brièvement il est vrai) par le Régiment, alors Turpin Hussards. En, effet, notre historien, le CES ® Massoni nous signale qu'en 1749, à l'issue de la Guerre de succession d'Autriche, conclue par la Paix d'Aix la Chapelle, et pour laquelle le Comte de Turpin fut nommé Brigadier des Armées du Roi (un grade intermédiaire entre Colonel - Mestre de Camp et Général de Brigade - Maréchal de Camp disparu en 1788 et correspondant au commandement de deux régiments), le régiment fut stationné à Haguenau. Avec un retour en 2009, cela fera donc exactement 260 ans.

Suivant les annonces officielles faites ce jeudi 24 juillet par le Premier Ministre, le Régiment rejoindra donc dès l'été 2009 la garnison d'Haguenau qu'il partagera avec l'état-major de la Brigade de Renseignement, le 54e Régiment de Transmissions, et le 28eGroupe Géographique. C'est une page d'Histoire qui va se tourner avec notamment l'abandon de notre cher Quartier de Lattre de Tassigny. Il n'appartient pas à ce site, ni à son webmaster, de commenter cette décision qui va peser lourd pour le Régiment dans les deux années (au moins) à venir, en effet ce changement ne se fera pas sans heurts collectifs, mais surtout individuels, comme en témoignait au sein même de notre Amicale la parie orléanaise qui n'avait pu se faire à l'abandon de son Quartier Sonis, auquel nos Chamborant d'Orléans restaient vicèralement attachés.

Ci-joint un article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace qui voient bien sûr cette nouvelle d'une façon très positive.

Les Dernières Nouvelles d'Alsace saluent la réorganisation des Armées

L'article en pleine page

Le 2eHussards sur les Champs Elysées

Le Régiment était à nouveau présent cette année pour le défilé national du 14 juillet. Il défilait au sein de la Brigade de Renseignement aux côtés des régiments et groupements de cette dernière, avec un effectif représentatif et assez réduit comprenant, outre le VBL du Chef de Corps, le Colonel Maury et son fanion de commandement porté pour l'occasion par un Major bien connu, l'Adjudant Peere venant d'être mutée et quittant prochainement le service, l'Etendard, pour l'occasion dans une Peugeot P4 et quelques VBL (8 exactement si l'on excepte ceux qu'il a sans doute fourni aux autres unités de la Brigade, dont l'Etat-Major).
Le Régiment avait défilé pour la dernière fois, toujours avec la Brigade, en 2004 aux ordres du Colonel de Fontenilles et était auparavant, depuis notamment son équipement en AMX 10 RC et de par sa proximité avec la capitale, un habitué de ces défilés parisiens.

Un chef de corps fier et réjoui au petit matin

Plus de détails et de photos

Au revoir mon Général

Le Général d'Armée Cuche, CEMAT et ancien commandant d'unité de Sidi-Brahim

Sans rentrer dans la polémique en cours suite à cet événement tragique qui nous touche tous, et pour suivre notamment ses propres recommandations, le site de l'Amicale de Chamborant souhaite ici saluer respectueusement, au moment où il quitte le service actif, notre Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre

Outre le fait qu'il était notre chef et s'était rendu très récemment en inspection à Sourdun, le Général Cuche est un des nôtres, ayant commandé à Orléans l'Escadron Sidi-Brahim auquel il restait très fidèle. Il ne manquait pas ces dernières années, lorsqu'il présidait les cérémonies célébrant l'anniversaire de ces combats avec nos camarades Chasseurs, de faire état de ce passé, de sa fierté d'avoir commandé cette unité et de communier ainsi à la geste des Chasseurs à Pied.

Mon général, les Hussards de Chamborant et ceux de Sidi-Brahim en particulier, vous souhaitent respectueusement un repos bien mérité en deuxième section.

Les Chamborants

Chamborant fête ses 10 ans de recherche humaine

Le 13 juin 2008, le 2e Régiment de Hussards a fêté les dix ans de sa transformation en régiment de recherche humaine au Quartier de Lattre à Sourdun.

Carton cérémonie 10 ans de recherche humaine

C'est en effet en 1998, qu'après plusieurs années d'expérimentations de ce nouveau concept, initié et soutenu avec assiduité par quelques officiers de l'EMAT, dont le Colonel Lafontaine, cherchant à trouver au Régiment de Reconnaissance de Corps d'Armée qui perdait avec la disparition du dernier de ceux-ci sa raison d'être, entama sa mutation.
Le Colonel Michel, chef de corps de l'époque, commença à lancer le 3eescadron, commandé par le Capitaine Jean-Jacques Couchaux et plus particulièrement disposé, du fait de son équipement léger en tant qu'escadron antichar MILAN sur Peugeot P4, sur les premièrs axes de recherche.
Puis, ce fut le Colonel Ballarin qui présenta au Général Mercier, CEMAT, le fruit de très nombreuses expérimentations menées tambour battant et tous azimuts pendant près de deux ans et amenant ce dernier à valider le concept et à poursuivre la transformation.

Le Régiment a depuis monté en puissance et s'est trouvé peu à peu engagé, au fur et à mesure de la reconnaissance de ses extraordinaires capacités et des ses qualités, et reste engagé, sur presque tous les théâtres où les armées françaises ont mené des opérations : Bosnie (1998-2005), Kosovo (depuis 1999), Afghanistan, République de Côte d'Ivoire (depuis 2003), Tchad, Liban(depuis 2006), République Centrafricaine (depuis 2007), sans compter plusieurs engagements sur le territoire en sécurité intérieure, dont le 60eanniversaire du débarquement en Normandie et d'autres.

La journée à Chamborant

Accueil des invités par le Colonel Maury, Chef de Corps en Salle d'Honneur

Après avoir accueilli ses invités en Salle d'Honneur du régiment parmi lesquels le Général de Corps d'Armée Dary, Gouverneur Militaire de Paris et commandant la Région Terre Ile de France sur laquelle est stationné le Régiment, le Général de Division Chéreau, ancien commandant de la Brigade de Renseignement et général adjoint à la Direction du Renseignement Militaire, ainsi que le Général Fournage, commandant la Brigade de Renseignement, le Colonel Maury s'est adressé dans l'Amphithéatre Maréchal des Logis Jacques Dufilho à l'ensemble des amis du régiment et personnel, rassemblés pour un petit rappel historique de cette transformation réussie, menée tambour battant. Il a par la suite cédé la place à son chef opérations pour nous présenter, au travers du dernier exercice d'auto-entraînement et de validation des jeunes équipiers "Chamborant", les capacités et modes d'action du Régiment tel qu'il les pratique ou se prépare à les pratiquer sur de nombreux théâtres.

Une très belle prise d'armes commémorant cet événement s'est ensuite déroulée sur la place d'arme du quartier en présnce de l'ensemble du régiment rassemblé. La présence de nombreux détachements sur les théâtres d'opérations pouvait se faire sentir par la taille réduite des différents escadrons, impeccables sous les armes et un beau soleil briard.

Revue des Troupes par le chef de corps Honneurs à l'Etendard

Après la présentation des troupes par le commandant en second, le Colonel Maury a passé les troupes en revue et rendu les honneurs à l'Etendard. Il a ensuite accueilli les autorités civiles et militaires présentes, ainsi que ses trois prédécesseurs, invités pour l'occasion à aller saluer l'Etendard avec ces dernières.

Le Capitaine Bernard Vigier Une fois les autorités en place dans la tribune d'honneur, le chef de corps a procédé à l'adieu aux armes du Capitaine Bernard Vigier, quittant le service après 34 années de bons et loyaux service et une extraordinaire carrière de sous-officier et d'officier, dans la recherche humaine en particulier mais aussi dans de nombreux régiments de cavalerie légère, tous des régiments de hussards d'ailleurs. Le Colonel a tout d'abord rappelé dans son ordre du jour que très jeune sous-officier radio, en service et en age, servant en équipe au 13e Régiment de Dragons Parachutistes, Bernard Vigier, alors Maréchal des Logis avait sauté avec le 2e Régiment Etranger de Parachutiste à Kolwesi, avant de poursuivre sa carrière, au 13, et aux 8e, 3e et 1e Régiments de Hussards, avant son arrivée à Chamborant, où notamment il commanda l'Escadron de Commandement et de Logistique puis servit au Bureau Renseignement Opérations Instruction, avant de terminer au poste d'Officier Supérieur Adjoint. Insigne du 13e Dragons Parachutistes
Insigne du 8e Hussards
Insigne du 3e Hussards
Insigne du 1e Hussards
Insigne du 2e Hussards

Le chef de corps a alors présenté le Régiment au Général Fournage, lequel a passé pour la dernière fois Chamborant en revue (il quitte en effet le commandement de la Brigade de Renseignement à l'été), non sans une certaine émotion, comme il le confiait lui-même par la suite, car c'est à Chamborant que le jeune Lieutenant Fournage fit ses premières armes il y a trente ans. Ayant choisi à sa sortie de Saumur en 1978 le 9e Régiment de Hussards stationné au Quartier de Lattre, il fut choisi par son chef de corps peu de temps après pour aller chercher sous escorte avec son peloton d'EBR, l'Etendard du 2 à Orléans, lors du transfert de numéro décidé en 1979, lors d'une phase de réorganisation et de dissolutions qui en préfigurait bien d'autres. Pour cette dernière revue, l'Adjudant-chef Mouchot, Trompette-Major de Chamborant avait composé pour le général une marche spécifique : "La Fournage".

Les autorités saluent l'Etendard

Le Général Fournage s'apprêtant à saluer l'Etendard du 2 une dernière fois

Le Major (ER) Chéreau se voit conférer la Médaille Militaire

Le Général Fournage conféra ensuite la Médaille Militaire au Major (ER) Chéreau, père du général, qui, engagé volontaire pendant la deuxième guerre mondiale, fit une longue carrière dans la Coloniale, notamment en Indochine et en Algérie. Après cette cérémonie émouvante, le Général prononçat son ordre du jour pour le dixième anniversaire de la recherche humaine soulignant le parcours accompli et les nombreux engagements de chacun pour forger cet outil reconnu sur tous les théâtres d'opération depuis des années. Cet ordre du jour mettait fin à la prise d'arme statique et après le départ du Général et les honneurs rendus à l'Etendard, les invités assistèrent au défilé en chantant des escadron sur la rue du Général de Prémare.

Médaille Militaire

La journée se poursuivit par l'inauguration d'une avenue des "10 ans de la recherche humaine" par le Colonel Maury et ses trois prédécesseurs, les Colonels Nicolazo de Barmon, Lacoste de Fontenilles et Renard, puis par une présentation statique des matériels et équipements du Régiment, avant de se terminer par un cocktail au Mess officier, récemment refait, au cours duquel de nombreux cadeaux furent remis : au Capitaine et à Madame Vigier à l'occasion de l'adieu aux armes de ce dernier, au Général Fournage qui reçut la partition de sa marche ainsi qu'une photo de CARMIN 40 (indicatif du Lieutenant Fournage lorsqu'il servait à l'Escadron Sidi-Brahim), dénichée par les Lieutenants. Enfin, les anciens chefs de corps présents se virent remettre, comme le Général et le Capitaine Vigier, l'insigne édité spécialement pour ce 10eanniversaire par Arthus-Bertrand, numéroté en fonction de leur ordre à la tête de Chamborant au cours de cette aventure.

Inauguration de la plaque de l'Avenue des 10 ans de recherche humaine Insigne 2RH frappe spéciale 10 ans recherche humaine Arthus-Bertrand

Une grande soirée de prestige régimentaire se déroula ensuite à Provins au Centre Saint Ayoul, dans la salle de spectacle construite récemment dans l'ancien manège du quartier Montereau, ancien quartier de cavalerie du 29e Dragons.

Adieu aux armes du Général de Corps d'Armée Millet, Cour de l'Ecole Militaire le 26 mai 2008

Sous les ordres du Colonel Maury, l'Etendard, la fanfare, un escadron de marche armé par le 4eEscadron et un peloton du 6-12eRégiment de Cuirassiers, ont participé à la cérémonie d'Adieu aux armes du général de Corps d'Armée Jérôme Millet, conseiller militaire auprès du Gouvernement, ancien chef de corps de 1991 à 1993. Parmi les anciens Chamborant étaient présent le Lieutenant-colonel De Nicola, actuellement à la Délégation Générale de l'Armement, ancien capitaine commandant de Stockem (1990-1992), le Colonel Renard, adjoint terre à la Mission Militaire auprès du SACEUR à Mons, ancien capitaine commandant de Stockem également (1992-1994) et ancien chef de corps (2005-2007) et le plus ancien des Chamborant présent présidait cette cérémonie : notre Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre, ancien capitaine commandant de Sidi-Brahim à Orléans !

Chamborant à l'Arc de Triomphe du Carrousel le 5 mai 2008

Honneurs à l'Etendard sous l'arc de Triomphe du Carrousel

L'Etendard la fanfare étaient présents pour l'hommage à l'Empereur du Souvenir Napoléonien avec d'autres unités à l'Arc de Triomphe du Carrousel

En savoir plus ? ... les photos cliquez ici

Grandes manoeuvres en Champagne : le renseignement à l'honneur

Sur le Blog de Dominique Merchet journaliste à Libération : "Secret Défense"

VBL du 2e Hussards camouflé

Les grandes manoeuvres FORTEL 2008 ont débutées, mardi, en Champagne pour s'achever mercredi prochain. Il s'agit d'un vaste exercice de l'armée de terre, qui se déroule en terrain libre autour des grands camps de Champagne (120 km du nord au sud et 45 km d'est en ouest). 7000 hommes et 2000 véhicules, l'équivalent d'une Division, y participent.
FORTEL va notamment permettre de valider une nouvelle unité de l'armée de terre, le Bataillon de Renseignement Multicapteurs (BRM), une structure de circonstance de la Brigade du renseignement. Ce BRM déploie des moyens de renseignement humain, électromagnétique/guerre électronique et image. Un poste de commandement, installé à Brienne-le-Château, coordonne l'ensemble. 600 personnes sont engagés et le 54ème régiment de transmissions (RT) sert de "corps pilote", c'est-à-dire de "régiment-cadre" à ce BRM.
Sur le terrain, on retrouve (parmi les nombreuses unités engagées) le 2ème régiment de hussards pour la recherche en profondeur de renseignement d'origine humaine. Le 2ème RH remplit de plus en plus des missions comparables à celles du 13ème RDP. Le GRI (Groupement de recueil de l'information), constitué à l'origine pour l'interrogatoire des prisonniers de guerre, procéde, lui, "par mode conversationnel". En clair: parler à la population pour savoir ce qu'il se passe dans le secteur. En matière de rens. d'origine image, le 61ème régiment d'artillerie met en oeuvre les drones SDTI et l'ALAT fournit un Groupement aéromobile de renseignement (GAR) avec des Gazelles équipées de caméras Viviane. Enfin, le 54 ème RT déploye ses systèmes d'écoutes et de guerre électronique
Ce BRM s'ajoute aux BRB, les Batteries de renseignement de brigades (BRB) au sein des régiments d'artillerie, dont nous annoncions la création en janvier. L'armée de terre est ainsi en train de se doter de capacités de renseignement très sérieuses.
[Outre cet aspect renseignement, FORTEL permettra de certifier le 2ème régiment de dragons (RD), qui doit participer à la force de l'Otan NRF 11 comme unité de lutte NBC. Une section de décontamination slovéne participe, avec lui, à l'exercice. Par ailleurs, la Belgique engage un groupement blindé de 840 hommes.]
France 3 Champagne consacre un reportage à cet exercice que l'on peut voir ici.

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés